Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Mise en place de l'évaluation d'un programme d'éducation thérapeutique de patient présentant un rhumatisme inflammatoire sous biothérapie : programme de rhumatologie du CHU de Nancy

Résumé : Objectifs: Les objectifs du présent travail étaient :1. de débuter la mise en place de l'évaluation du programme d'ETP en mesurant les compétences de sécurité et les connaissances des patients sous biothérapie à la fin des séances d'ETP et à 3 mois afin de pouvoir adapter le contenu desateliers2. de proposer une évaluation structurée pour l'ensemble du programmeLes objectifs secondaires étaient de comparer le niveau de connaissance des patients ayant participé à une seule séance individuelle sur les biothérapies ou à 2 séances (une séance individuelle et une collective), et de comparer le niveau deconnaissance en fonction des caractéristiques sociodémographiques et de la maladie, afin de pouvoir repérer les patients ayant plus de mal à intégrer les compétences à acquérir pour suivre un traitement par biothérapie.Patients et méthodes :Le programme est intitulé « Programme d'éducation thérapeutique pour les patients atteints de Rhumatisme Inflammatoire en particulier lorsqu'ils sont traités par biothérapie ». Tous les patients présentant un rhumatisme inflammatoire chronique (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou rhumatisme psoriasique), quelles que soient l'ancienneté de la maladie, les caractéristiques du patient et les pathologies associées ont pu bénéficier des séances d'ETP. Un questionnaire d'évaluation des connaissances des patients sous biothérapie a été donné d'une part à un groupe de patients ayant bénéficié des séances individuelles d'ETP; et d'autre part au deuxième groupe de patient ayant bénéficié, en plus de la séance individuelle, des séances collectives d'ETP de l'atelier 2 : « gérer le traitement par biothérapie ». Une des originalités duquestionnaire est d'étudier les compétences d'adaptation par des cas cliniques de mise en situation. Les patients ont été recrutés dans les secteurs hospitaliers de jour (principalement) et de semaine à la suite du diagnostic éducatif réalisé par lesinfirmières du service, ainsi qu'à la fin des séances collective d'ETP sur les biothérapies. Les questionnaires leur ont été donnés à JO. Le même questionnaire a été envoyé systématiquement au 3ème mois (M3).Résultats et discussion :Cette première évaluation a permis de montrer que les patients répondent de façon assez juste pour les connaissances théoriques et les mises en situation pratiques. Cependant certaines compétences sont moins bien acquises. Par exemple, les questions sur ce que les patients doivent faire en cas de signes cliniques ou de risque infectieux (connaître les signes cliniques des infections urinaires pour adapter le traitement, avoir le réflexe de contacter rapidement son médecin traitant en cas de fièvre, se méfier des signes cliniques d'infection supposée virale, savoir quand arrêter et reprendre la biothérapie lors d'uneinfection, connaître les risques d'infection et savoir quoi faire), sur la nécessité d'une contraception efficace et la planification d'un désir de grossesse, sur l'arrêt du traitement lors d'une intervention non urgente, et sur les vaccins (savoir que les vaccins non vivants peuvent être administrés). Les scores s'améliorent au cours du temps, vraisemblablement parce que les patients disposent de plus de temps pour répondre, ils ont pu rechercher des informations, ils sont moins noyés par la somme d'information apportée le jour des séances d?ETP et ont eu un temps de réflexion entre les 2 questionnaires. Il peut y avoir également un effet d'apprentissage du questionnaire. Cette évolution dans le temps souligne également, l'intérêt d'accompagner les ateliers de la remise de documents écrits qui permettent de revoir et de mieux assimiler les informations. Les femmes répondent un peu mieux aux questions théoriques, les patients suivis par un rhumatologue hospitalier également. Cela est peut être dû à une meilleure connaissance des traitements, des durées de consultations plus longues, laconnaissance par les infirmières du service des précautions à prendre et la transmission du savoir et savoir faire aux patients. Les patients qui se font suivre par les rhumatologues hospitaliers ont des formes de polyarthrite plus évoluées. Les patients sous biothérapie IV répondent également mieux, probablement car ils ont un rhumatisme plus ancien et ont déjà bénéficié d'autres biothérapies. Les patients ayant bénéficié de la séance collective en plus, ont un score de réponses aux questions théoriques un peu plus élevé à 3 mois. La séance leur a peut être apporté des informations en plus, et les a également peutêtre incité à réfléchir à certaines réponses après la séance. Ils sont aussi vraisemblablement plus avides de connaissances et motivées pour trouver une réponse par rapport à ceux n'intégrant pas le programme d?ETP plus complet. Une évaluation pour l'ensemble du programme est proposée.Conclusion :Cette étude a permis de déterminer l?état actuel des connaissances et des compétences d'autosoins et de sécurité des patients sous biothérapie. Elle apporte des informations sur leurs besoins d'acquisition de compétences et sur l'apport d'un atelier plus ludique d'apprentissage de compétences cognitives et d'adaptation. Cette évaluation va donc nous permettre d?améliorer les séances d'ETP en demandant aux infirmières responsables des séances de plus insister sur ces éléments. Notre équipe a travaillé durant les derniers mois avec la cellule de coordination, de l'unité d'évaluation du service d'épidémiologie et évaluation cliniques du CHU, afin de mettre en place une procédure annuelle d'évaluation de notre programme. A court terme notre programme va bénéficier d'un outil de coordination et de gestion développé au sein du CHU sous la forme d?une base informatisée.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01731653
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:20:00 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:13 PM
Long-term archiving on: : Friday, June 15, 2018 - 3:12:14 PM

File

SCDMED_T_2011_SPITZ_EMMANUEL.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731653, version 1

Citation

Emmanuel Spitz. Mise en place de l'évaluation d'un programme d'éducation thérapeutique de patient présentant un rhumatisme inflammatoire sous biothérapie : programme de rhumatologie du CHU de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2011. ⟨hal-01731653⟩

Share

Metrics

Record views

150

Files downloads

606