Comment améliorer la prise en charge des urgences gynéco-obstétricales par la médecine générale ? à propos du Bilan d'activité de l'unité d'urgence gynécologie obstétrique de l'Hôpital Maternité de Metz sur la période février à juillet 2010 et 2011. - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

How improve the management of the emergencies in OB-GYN with the general practioners? About the activity of the emergencie department OB-GYN in the city of Metz during the periods : February 2010 until juily 2010 and from February 2011 until juily 2011.

Comment améliorer la prise en charge des urgences gynéco-obstétricales par la médecine générale ? à propos du Bilan d'activité de l'unité d'urgence gynécologie obstétrique de l'Hôpital Maternité de Metz sur la période février à juillet 2010 et 2011.

Abstract

Objectif : premièrement une évaluation quantitative et qualitative de l'activité d'urgence gynéco-obstétrique sur le site de l'Hôpital Maternité de Metz. Deuxièmement, de quelle manière la médecine générale peut prendre en charge les urgences gynéco-obstétricales ? Population de l'étude : 9189 patientes âgées de 8 à 99 ans se présentant en situation d'urgence, accueillies 24h/24 sans sélection sur le site Hôpital Maternité de Metz du CHR, comparant l'activité sur six mois en 2010, février à juillet à celle de 2011 pour la même période.Schéma général : La première partie porte sur le descriptif bibliographique des urgences gynéco-obstétriques et leur prise en charge. La seconde partie porte sur le bilan d'activité des urgences gynéco-obstétriques à l'Hôpital Maternité de Metz. La troisième partie analyse et compare les résultats. Puis, à partir du descriptif de la formation des médecins généralistes en gynéco-obstétrique, sont proposées différentes pistes de prise en charge possible par la médecine générale.Conclusion : L'analyse des motifs d'accueil H24 souligne que parmi les urgences en gynécologie obstétrique, certaines sont identifiables comme ressenties ou différables.(9.5% au total) Si l'accueil H24 consiste à assurer toutes les urgences en gynécologie obstétrique, il peut alors toutefois être proposé que les urgences ressenties ou différables puissent être assurées en dehors des unités d'obstétrique. En France, la formation des médecins généralistes en gynéco-obstétrique est un nouvel enjeu pour le système de santé. Elle doit permettre de compenser principalement la pénurie des gynécologues médicaux et des gynécologues obstétriciens à moindre niveau ainsi que d'assurer un accès équitable au dépistage et aux soins.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2012_FRANCOIS_MARC_ANTOINE.pdf (1.69 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01731668 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731668 , version 1

Cite

Marc-Antoine François. Comment améliorer la prise en charge des urgences gynéco-obstétricales par la médecine générale ? à propos du Bilan d'activité de l'unité d'urgence gynécologie obstétrique de l'Hôpital Maternité de Metz sur la période février à juillet 2010 et 2011.. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01731668⟩
162 View
1447 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More