L'ostéoporose et son traitement à l'épreuve des faits. Etude rétrospective des pratiques cliniques de la prise en charge médicale proposée à 222 patients, recrutés en 4 ans dans la filière "pour la Qualité de l'Os en Lorraine" (QOL) - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

The osteoporosis and its treatment in the test of the facts. Retrospective study of the clinical practices of the medical management of 222 patients, for 4 years, in the QOL « for the Quality of tne Bone in Lorraine » network

L'ostéoporose et son traitement à l'épreuve des faits. Etude rétrospective des pratiques cliniques de la prise en charge médicale proposée à 222 patients, recrutés en 4 ans dans la filière "pour la Qualité de l'Os en Lorraine" (QOL)

Abstract

L'ostéoporose est un problème majeur de santé publique. L'allongement de l'espérance de vie explique l'augmentation attendue du nombre de fractures ostéoporotiques. Une large gamme de traitements anti-ostéoporotiques est aujourd'hui disponible. Ils posent le problème de leur coût et de leur sécurité. Les indications thérapeutiques doivent respecter les AMM et les indications de remboursement. Ce travail a pour objet de confronter la prise en charge des patients dans « la vraie vie » avec les différentes options proposées par les règlements et les sociétés savantes.Le service d'Endocrinologie du CHU de Nancy, centre expert européen pour les essaiscliniques de l'ostéoporose depuis 20 ans, a mis en place la filière de soins « pour la Qualité de l'Os en Lorraine (QOL) » pour les patients recensés par le service d'accueil des urgences du CHU. Nous rapportons ici les pratiques cliniques de la prise en charge médicale proposée à 222 patients, recrutés en 4 ans dans la filière QOL. Ces patients ont été pris en charge en hospitalisation de jour. Leurs dossiers ont permis de croiser leurs caractéristiques démographiques, cliniques, densitométriques et biologiques. L'analyse multi-variée des données a permis de faire les constatations suivantes :- Les indications thérapeutiques suivent correctement le cadre de l'AMM.- Le diagnostic positif d'ostéoporose repose sur la fracture à basse énergie. Ladensitométrie osseuse est utilisée pour le diagnostic de gravité de l'ostéoporose.Normale, elle n'entre pas en contradiction avec le diagnostic d'ostéoporose.- La classification des fractures ostéoporotiques selon leur gravité proposée par leGRIO apparaît pertinente.- Les pratiques cliniques du service d'endocrinologie et les indications données par lecalcul du risque de fracture à 10 ans FRAX montre des discordances considérables.- Les antécédents familiaux et l'IMC n'apparaissent pas liés à la gravité del'ostéoporose.Ce travail montre la cohérence de la prise en charge de la maladie ostéoporotique au sein de la filière QOL et souligne l'inadéquation du FRAX pour une prise en charge individuelle
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2014_JEANPIERRE_EMMANUEL.pdf (4.07 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01731757 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731757 , version 1

Cite

Emmanuel Jeanpierre. L'ostéoporose et son traitement à l'épreuve des faits. Etude rétrospective des pratiques cliniques de la prise en charge médicale proposée à 222 patients, recrutés en 4 ans dans la filière "pour la Qualité de l'Os en Lorraine" (QOL). Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01731757⟩
120 View
3640 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More