Les interactions entre les antithrombotiques et les plantes médicinales - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2011

Les interactions entre les antithrombotiques et les plantes médicinales

Abstract

Dans le contexte actuel de méfiance de la population vis-à-vis des médicaments allopathiques (affaire du Mediator®, déremboursements massifs), on enregistre logiquement à l'officine un intérêt croissant des patients pour l'homéopathie et la phytothérapie. Les plantes médicinales bénéficient en général d'une excellente réputation concernant leur innocuité. La croyance naïve qui implique que « naturel » est par définition inoffensif, relayée par les médias et par une certaine confusion avec l'agriculture biologique,doit être appréhendée par le pharmacien d'officine afin d'éviter les accidents médicamenteux.Ce document entreprend d'inventorier les plantes médicinales dont l'utilisation pourrait modifier l'efficacité d'une certaine classe thérapeutique, les antithrombotiques. Parmi eux, les antagonistes de la vitamine K, dont on mesure très facilement les variations d'efficacité in vivo, sont qualifiés demédicaments à marge thérapeutique étroite, ce qui signifie que les conséquences d'un mauvais dosage ou d'une interaction peuvent être gravissimes pour la santé du patient (thrombose ou hémorragie).Cette liste de plantes, non exhaustive, est regroupée alphabétiquement en tableau à la fin du document, afin d'en faciliter la consultation.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_T_2011_NEU_CHRISTIAN.pdf (2.39 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01731807 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731807 , version 1

Cite

Christian Neu. Les interactions entre les antithrombotiques et les plantes médicinales. Sciences pharmaceutiques. 2011. ⟨hal-01731807⟩
463 View
40849 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More