Etude des cas d’anaphylaxie alimentaire aux viandes de mammifères non primates par les IgE spécifiques pour le carbohydrate de galactose-alpha-1,3-galactose, déclarés au réseau d’allergovigilance de France et Belgique francophone du 18 septembre 2008 au 4 juin 2014 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Study of mammalian meat anaphylaxis cases caused by the specific IgE to the carbohydrate epitope galactose-alpha1,3-galactose declared to the allergyvigilance network of france and frensh-speaking parts of belgium from september 18th, 2008 till june 4th, 2014

Etude des cas d’anaphylaxie alimentaire aux viandes de mammifères non primates par les IgE spécifiques pour le carbohydrate de galactose-alpha-1,3-galactose, déclarés au réseau d’allergovigilance de France et Belgique francophone du 18 septembre 2008 au 4 juin 2014

Abstract

Introduction : Des cas d’anaphylaxie alimentaire à la viande de mammifère par les IgE alpha-galactose sont décrits depuis 2009 aux Etats-Unis puis en Australie et plusieurs états européens. Mais il y a peu de données épidémiologiques qui permettent de la représenter au sein des anaphylaxies alimentaires. Le but de cette thèse est d’évaluer la prévalence de l’anaphylaxie à la viande par alpha-galactose au sein des anaphylaxies alimentaires en France et Belgique francophone, de décrire sa symptomatologie, sa méthodologie diagnostique et la présence de cofacteurs.Méthode : Il s’agit d’une étude de 16 cas d’anaphylaxie à la viande de mammifère par ?lpha-gal déclarés via un questionnaire de déclaration des anaphylaxies alimentaires, par des membres du réseau d’allergo-vigilance recouvrant la France et Belgique francophone de septembre 2008 à juin 2014. Le diagnostic a été réalisé par des tests cutanés et les IgE spécifiques anti-alpha-galactose par immunoCAP-streptavidine au laboratoire Gentlis chez 14 patients. Les IgE spécifiques aux viandes sont réalisées par ImmunoCAP phadia. La présence de cofacteurs comme l’alcool, l’effort ou un médicament favorisant est précisé tout comme l’exposition aux morsures de tiques.Résultats : Les cas d’anaphylaxie à la viande de mammifère par alpha-galactose constituent 3,4 % des anaphylaxies alimentaires sur cette période et surviennent 3 à 12 heures après l’ingestion de l’aliment responsable, plus fréquemment les abats. Dans 44% des cas, il précède une morsure de tique. Il existe un cofacteur chez 11/16 cas (69%), 31% des sujets avaient consommé de l’alcool et 19% avaient effectué un effort
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2015_THOMAS_HELENE.pdf (1.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01731815 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731815 , version 1

Cite

Hélène Thomas. Etude des cas d’anaphylaxie alimentaire aux viandes de mammifères non primates par les IgE spécifiques pour le carbohydrate de galactose-alpha-1,3-galactose, déclarés au réseau d’allergovigilance de France et Belgique francophone du 18 septembre 2008 au 4 juin 2014. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01731815⟩
48 View
711 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More