Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Evaluation de l'IRM de diffusion et de la séquence FLAIR dans les accidents vasculaires cérébraux ischémiques de moins de 6 heures : facteurs déterminants de l'heure de début et facteurs prédictifs de l'évolution clinique.

Résumé : Objectifs: Etudier la valeur de l'IRM pour déterminer l'heure de début de l'accident vasculaire cérébral ischémique à la phase hyperaiguë et le pronostic fonctionnel à moyen terme des patients. Matériel et méthodes : Nous avons mené une étude rétrospective sur 55 patients présentant un AVCI avec heure de début connue et traités par thrombolyse. Une IRM encéphalique avec séquence de diffusion et FLAIR a été réalisée dans les 6 premières heures. Les signes d'ischémie en diffusion et en FLAIR ont été évalués de façon qualitative. Une analyse quantitative a été réalisée sur les paramètres d'IRM suivants : ratio de coefficient apparent de diffusion (ADC) et ratio FLAIR entre la zone ischémique en hypersignal et une région miroir symétrique de l'hémisphère controlatéral sain et volume lésionnel en diffusion et en FLAIR. La corrélation entre ces données d'imagerie et l'heure de début des symptômes a été évaluée. Les données d'IRM des 40 patients pris en charge dans les 3 premières heures ont été comparées à celles des 15 patients pris en charge entre 3 et 6 heures en utilisant une régression logistique multivariée et un test t de Student. Une analyse a été faite selon deux groupes d'évolution clinique à 3 mois selon le score de Rankin (mRS entre 0 et 2, mRS entre 3 et 6). Résultats: Nos résultats ne montrent pas de lien statistiquement significatif entre les variables quantitatives (ratio ADC, ratio FLAIR et volume lésionnel) et l'ancienneté de l'AVCI. Le score ASPECT en diffusion est statistiquement différent dans les deux groupes 0-3 heures et 3-6 heures en utilisant un test t de Student, (p = 0,02) et une régression logistique multivariée (p = 0,04). On ne trouve pas de différence significative entre les autres paramètres d'IRM dans les deux groupes. Notre étude décèle comme prédictifs de l?évolution clinique, les facteurs suivants : le score ASPECT en diffusion, le volume de la zone de nécrose initiale en diffusion, le ratio moyen du coefficient de diffusion et la présence d'hypersignaux intraartériels en FLAIR. Conclusion: Dans notre population, nous avons retrouvé des signes précoces d'ischémie en diffusion et en FLAIR chez tous les patients, sauf chez un cas où la séquence FLAIR est normale. L'IRM n'a pas permis de déterminer l'heure de début des symptômes dans les 6 premières heures ou de séparer les AVC datant de moins de 3 heures de ceux survenus entre 3 et 6 heures. Enfin, notre étude apporte des éléments prédictifs de l'évolution clinique et de la survie sans dépendance après thrombolyse.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [69 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01731919
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:34:27 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:35:46 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 7:20:11 AM

File

BUMED_T_2012_KOLLEN_MARIE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731919, version 1

Citation

Marie Kollen. Evaluation de l'IRM de diffusion et de la séquence FLAIR dans les accidents vasculaires cérébraux ischémiques de moins de 6 heures : facteurs déterminants de l'heure de début et facteurs prédictifs de l'évolution clinique.. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01731919⟩

Share

Metrics

Record views

19

Files downloads

103