Surcharges en fer chez les patients ayant bénéficié de greffes de cellules hématopoïétiques - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2004

Iron overload in bone marrow transplantation recipients

Surcharges en fer chez les patients ayant bénéficié de greffes de cellules hématopoïétiques

Abstract

L'amélioration de la prise en charge des patients bénéficiant de transplantations de cellules souches hématopoïétiques a permis d'obtenir des guérisons ainsi que des survie de plus en plus prolongées. Cette évolution a fait apparaître de nouvelles séquelles à long terme dont lasurcharge en fer qui peut être responsable de multiples complications (fibrose, ou cirrhose hépatique, hépatocarcinome, cardiotoxicité).Cette étude, rétrospective, portant sur 169 patients ayant bénéficié de greffe de cellules souches hématopoïétiques cherche à déterminer les facteurs influençant cette surcharge en fer et l'efficacité des moyens thérapeutiques. Avant la greffe, on constate une prévalence importante de cette surcharge puisque 80 % des patients en présentent déjà une. Les facteursaugmentant cette surcharge sont le sexe féminin, l'âge, plus de 20 transfusions sanguines avant la greffe, le diagnostic (leucémies aiguës, tumeurs solides, syndromes myélodysplasiques, lymphomes, hémoglobinopathies). On constate que la charge ferrique augmente de façon importante dans l'année qui suit la greffe pour ensuite diminuer relativement rapidement dans les 3 ans suivants puis de façon plus lente. La probabilité pour qu'un patient n'est pas normalisé sa charge ferrique est de 92 % à 1 an, et 50 % à 8 ans. Les facteurs diminuant les chances de normalisation de la charge ferrique après la greffe sont lesexe féminin, l'âge, le nombre de transfusions sanguines effectuées avant et après la greffe, l'incompatibilité ABO mineure ou majeure, le diagnostic (leucémies aiguës, tumeurs solides, hémoglobinopathies), les greffes à haut risque, l'existence d'une surcharge importante avant la greffe, et la microangiopathie thrombotique. L'analyse multivariée selon le modèle de Cox retrouve comme facteurs indépendants le fait d'avoir été transfusé de plus de 20 transfusionssanguines avant la greffe, le sexe féminin, l'incompatibilité ABO mineure ou majeure. Certains patients (patients thalassémiques, drépanocytaires, porteurs d'hépatite chronique C ou B, patients cancéreux) risquent plus de développer des complications pouvant devenir rapidement irréversibles. Il est donc important d'introduire précocement un traitement par saignées, EPO, ou traitement chélateur du fer.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2004_TICHIT_RENAUD.pdf (7.13 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01731998 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01731998 , version 1

Cite

Renaud Tichit. Surcharges en fer chez les patients ayant bénéficié de greffes de cellules hématopoïétiques. Sciences du Vivant [q-bio]. 2004. ⟨hal-01731998⟩
12 View
9 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More