Complications des enclouages antérogrades de l'humérus proximal: A propos de 34 cas - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2009

Complications of locked intra-medullary nailing for upper humeral fractures : about 34 cases

Complications des enclouages antérogrades de l'humérus proximal: A propos de 34 cas

Abstract

Purpose. The retrospective study of intra-medullary nailing complications in two institutions: causes, consequence, and treatment. Patients and methods. 34 patients had been referred for complications of locked intra-medullary nailing. According to Neer, initial lesions consisted in 8 part II, 5 part III and 21 part IV fractures among them 9 were fractures dislocations. Results. Complications consisted in 17 hardware protusions, 14 malunions, 10 humeral osteonecrosis, 7 humeral neck nonunions, 4 cuff tears. Complications were considered as du to a wrong indication in 11 cases (32%), to a technical mistake in 8 (23%), to the hardware in 9 (27%) and to the fracture itself in 6 (18%). the reoperation consisted in shoulder prothesis in 18 cases (53%) (5 hemi, 4 total, 9 reversed), 12 arhtrolysis (35%) with removal of the hardware and cuff repair, 4 secondary osteosynthesis (12%). Reoperation occured at an average delay of 16,5 months after the initial fracture ; prior to it. Constant Score (C.S.) was 27,6. At an average follow-up of 19 months, the C.S. was 44 (47 for shoulder prothesis, 43 for arthrolysis, 45 for secondary osteosynthesis). Conclusion. Intra-medullary complications are rare, according to the number of fractures and devices used ; most of them are due to a wrong indication (fracture-dislocations). The operative technique is difficult ; the hardware is sometimes aggressive ; humeral neck nonunion, and humeral head osteonecrosis remain at a concerning level. Results of secondary surgical management are poor ; when a shoulder prothesis must de used, its outcome do not reach the level of the one performed in acute conditions.
Introduction.L'enclouage antérograde à foyer fermé apporte une solution séduisante au traitement des fractures de l'humérus proximal. Les séries rapportées étudient les résultats en citant les complications sans analyser leur prise en charge. Cette étude analyse les complications, recherche une éventuelle cause à ces échecs et évalue les résultats des thérapeutiques choisies. Matériel et méthodes. Il s'agit une élude rétrospective sur 33 dossiers (34 épaules) de complications d 'ostéosynthèse par clou pris en charge secondairement dans deux centres. Nous avons utilisé la classification de Neer (8 Part 2, 5 Part 3 et 2 1 Part 4). Nous avons identifié les types de complications, analysé les raisons des échecs et évalué la prise en charge réalisée. Résultats. 34 Epaules ont été évaluées avec un recul moyen de 19,4 mois. Les complications retrouvées sont 20 cals vicieux, 17 défaillances du matériel, 10 ostéonécroses aseptiques, 7 pseudarthroses du col chirurgical, 4 ruptures de la coiffe des rotateurs, 3 déplacements secondaires majeurs, 2 lésions du nerf axillaire et un fracas de tête. L'analyse des complications a permis de retrouver 3 étiologies possibles comprenant les mauvaises indications, les complications liées au clou et à sa technique et les complications liées à la fracture. Les reprises chirurgicales ont consisté en 18 reprises par prothèse, 4 reprises par ostéosynthèse, 7 traitements conservateurs, 3 ablations de matériel, et 2 arthrolyses. Le Score de Constant moyen au recul est de 44,3/100 [ 15 - 73]. Discussion et conclusion. Les fractures de l'humérus proximal sont fréquentes et difficiles non seulement dans l'appréciation des traits de fractures et des déplacements initiaux mais également dans la prise en charge chirurgicale. Dans notre série plus de la moitié des cas de reprise ont consisté en une arthroplastie d'épaule avec des résultats décevants. Il nous apparaît que certaines fractures restent difficiles à traiter (fracture Neer 4 et fractures luxations) et qu'il est illusoire en cherchant l'apparente simplification du geste chirurgical par la réalisation d'un enclouage de se dispenser d'une bonne analyse initiale du type de fracture et d'une technique chirurgicale parfaite.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2009_PHILIPPE_RICHARD.pdf (17.5 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732021 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732021 , version 1

Cite

Richard Philippe. Complications des enclouages antérogrades de l'humérus proximal: A propos de 34 cas. Sciences du Vivant [q-bio]. 2009. ⟨hal-01732021⟩
95 View
1241 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More