Evaluation de l'efficacité du lénalidomide chez des patients atteints de myélome multiple en rechute et antérieurement traités par l'association méphalan-prednisone-thalidomide. Impact du thalidomide sur la réponse à son analogue, le lénalidomide - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Assessment of lenalidomide efficacy in patients with relapsed multiple myeloma previously treated by melphalan-prednisone-thalidomide

Evaluation de l'efficacité du lénalidomide chez des patients atteints de myélome multiple en rechute et antérieurement traités par l'association méphalan-prednisone-thalidomide. Impact du thalidomide sur la réponse à son analogue, le lénalidomide

Abstract

Le myélome multiple est une hémopathie maligne fréquente dont l?incidence augmente avec l'âge. L'association thérapeutique melphalan-prednisone-thalidomide est aujourd'hui un des traitements de première ligne de référence du myélome multiple symptomatique chez le sujet âgé non éligible à la greffe. Le lénalidomide, dont l'Autorisation de Mise sur le Marché permet son utilisation dès la première rechute, est un analogue du thalidomide dont le mécanisme d'action est identique. Il est donc légitime de penser que la réponse au lénalidomide peut être affectée par un traitement antérieur à base de thalidomide. Nous avons donc mené une étude rétrospective dans le but d'évaluer l'efficacité et la tolérance du lénalidomide chez des patients traités en première ligne par l'association melphalan-prednisone-thalidomide et d'identifier des facteurs prédictifs de réponse. 52 patients atteints de myélome multiple en rechute, issus de deux centres hospitaliers universitaires (Nancy et Toulouse), ont été inclus. Le lénalidomide ayant été administré en deuxième ou troisième ligne. Dans cette étude, nous montrons que l'efficacité du lénalidomide reste satisfaisante même après exposition au thalidomide, le taux de réponse globale et la médiane de survie sansprogression étant comparables à ceux obtenus dans les études MM-009 et MM-010. Le seul facteur prédictif d'une bonne réponse sous lénalidomide identifié est la durée de la rémission après thalidomide. L'effectif de patients ayant reçu du lénalidomide en troisième ligne étant très faible, il est difficile de conclure formellement à une absence d'impact de ce paramètre sur l'efficacité du traitement. D'autre part, il n'y a pas de majoration des toxicités sous lénalidomide, notamment en ce qui concerne les évènements thromboemboliques. Au total, l'utilisation du lénalidomide en rechute après melphalan-prednisone-thalidomide est efficace et bien tolérée chez des patients non réfractaires au thalidomide. Un élargissement de la cohorte semble nécessaire pour confirmer ces résultats
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2012_MICHEL_JESSICA.pdf (1.18 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732029 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732029 , version 1

Cite

Jessica Michel. Evaluation de l'efficacité du lénalidomide chez des patients atteints de myélome multiple en rechute et antérieurement traités par l'association méphalan-prednisone-thalidomide. Impact du thalidomide sur la réponse à son analogue, le lénalidomide. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01732029⟩
50 View
375 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More