La Santé parodontale au féminin - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2007

La Santé parodontale au féminin

Abstract

La maladie parodontale est une pathologie d'origine multifactorielle, dont le facteurétiologique majeur est la flore buccale pathogène. Cependant d'autres facteurs, comme les hormones sexuelles féminines influent sur les tissus parodontaux, en agissant sur le système vasculaire, l'immunité à médiation cellulaire et sur la flore bactérienne. A la puberté, l'augmentation de la sécrétion d'hormones sexuelles est corrélée à celle de la prévalence des gingivites. Certains contraceptifs hormonaux produisent des effets similaires. Les taux hormonaux élevés au cours de la grossesse sont également associés à une augmentation de l'incidence et de la sévérité de l'inflammation gingivale. Des situations de carence oestrogénique consécutive à l'arrêt de la fonction ovarienne, la ménopause, vont également avoir des conséquences au niveau buccal : gingivites, symptômes de brûlure et de sécheresse buccales ainsi que des parodontites. Même si l'âge estun facteur prédisposant susceptible d'interférer sur l'ensemble des facteurs étiologiques des parodontopathies, l'ostéoporose, la conservation ou non des dents et le rôle de certaines cytokines jouent également un rôle.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_TD_2007_MAYER_FLORENCE.pdf (6.66 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01732146 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732146 , version 1

Cite

Florence Mayer. La Santé parodontale au féminin. Sciences du Vivant [q-bio]. 2007. ⟨hal-01732146⟩
126 View
664 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More