Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Tolérance des inhibiteurs de l'aromatase : étude transversale chez 106 patientes en Lorraine

Résumé : Introduction : Depuis bientôt une décennie, les inhibiteurs de l'aromatase de troisième génération ont détrôné le Tamoxifène, jusqu'alors hormonothérapie de référence, dans le cadre du traitement adjuvant du cancer du sein hormonosensible de la femme ménopausée. Le surcroît de déplétion oestrogénique induit, à la base du succès thérapeutique sur les tauxde survie sans récidive, expose cependant à des effets secondaires notables avec un surrisque cardiovasculaire et fracturaire. D'autres effets iatrogènes, plus cliniques et subjectifs à type d'arthralgies et de symptômes du climatère, se font également ressentir et peuvent conduire à des difficultés d'observance, voire d?interruption d'une thérapeutique dont l'efficacité est dépendante d'une prise au long cours.Matériel et méthode : Nous avons réalisé une enquête transversale chez 106 patientes ménopausées traitées depuis au moins un an par inhibiteurs de l?aromatase. Le but était de déterminer la fréquence des troubles musculosquelettiques et climatériques rencontrés. La qualité de vie de notre échantillon a également été analysée sur la base des questionnaires SF-36 et HAQ.Résultats : Sur un total de 88 patientes retenues, 75 ont déclaré avoir des troublesmusculosquelettiques, aggravés chez 40 d?entre elles et apparus chez 28, et 50 ont présenté des bouffées de chaleur. L'observance thérapeutique était satisfaisante puisque seules trois patientes ont définitivement interrompu leur traitement pour effets secondaires mal tolérés. La présence de TMS était statistiquement corrélée à l'association d'une chimiothérapie adjuvante et les bouffées de chaleur à l'âge jeune des patientes. L'analyse des scores de qualité de vie retrouvait des corrélations significatives entre la présence de TMS etl'altération des scores HAQ et des composantes physiques et mentales du SF-36. De même, une corrélation a pu être établie entre les bouffées de chaleur et le score résumé mental du SF-36.Conclusion : Nos résultats, différents des essais thérapeutiques princeps mais conformes aux données des études cliniques, doivent nous sensibiliser à l'intérêt de la prise en charge plus globale de ces patientes au lourd parcours médico-chirurgical. L'avenir dans ce domaine est l'adaptation des thérapeutiques, inhibiteurs de l'aromatase ou anti-oestrogènes, afin de passer des grandes études de cohorte à la prise en charge individualisée. Rappelons-nous que la thérapie optimale n'est pas uniquement celle qui prolonge la vie mais aussi celle quin'en altère pas la qualité
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [153 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732202
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:49:02 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:49:52 PM

File

SCDMED_T_2010_FATFOUTA_IMENE.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732202, version 1

Citation

Imène Fatfouta. Tolérance des inhibiteurs de l'aromatase : étude transversale chez 106 patientes en Lorraine. Sciences du Vivant [q-bio]. 2010. ⟨hal-01732202⟩

Share

Metrics

Record views

30

Files downloads

48