Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Prévalence des hépatites B et C, facteurs de risque de non vaccination et risque de réactivation virale sous immunosuppresseurs au cours des maladies inflammatoires chroniques intestinales dans le Nord-Est de la France

Résumé : Introduction : Les données concernant la prévalence des hépatites B et C au cours des maladies inflammatoires intestinales (MICI) sont contradictoires. Méthodes : 315 malades ayant une maladie de Crohn (252 malades) ou une rectocolite hémorragique (63 malades) ont été inclus consécutivement entre juin 2005 et mai 2009. Résultats : L'âge median était de 33 ans (IQR : 24-43) et la durée moyenne d'évolution de la maladie était de 5 ans (IQR : 2-11). Des marqueurs d'infections anciennes ou actives par le VHB et/ou le VHC étaient retrouvés chez 2,86 % des 315 patients (MC : AgHBs=0,79 %, Ac anti-HBc=2,78 %, Ac anti-HCV=0,79 %; RCH : AgHBs=1,59 %, Ac anti-HBc=1,59 %, Ac anti-HCV=1,59 %). 48,9 % des 315 patients présentaient une vaccination efficace (Ac anti-HBs sans Ac anti-HBc). En analyse multivariée, un âge au diagnostic supérieur à 31 ans (odds ratio (OR) 0,29; intervalle de confiance (IC) 95 % 0,15-0,58; p=0,005), une durée d évolution supérieure à 7 ans (OR 0,43; IC 95 % 0,23-0,83; p=0,005), un âge à l'inclusion supérieur à 33 ans (OR 0,44; IC 95 % 0,20-0,94; p=0,005) et la maladie de Crohn (OR 0,29; IC 95 % 0,15-0,58; p=0,005) étaient significativement corrélés à une absence de vaccination. 2 patients porteurs de l'AgHBs, dont un sous traitement par analogues nucléosidique/nucléotidique, ont reçu 6 et 7 injections d'infliximab, et un malade porteur de l'Ac anti-VHC a bénéficié d'un traitement par corticoïdes et azathioprine pendant 12 et 33 mois respectivement. Aucune réactivation virale n'est survenue chez ces patients. Conclusion : La prévalence des hépatites B et C chez les patients atteints de MICI est similaire à celle dans la population générale. Bien que l'European Crohn's and Colitis Organisation recommande une vaccination efficace chez les malades porteurs d une MICI, seulement la moitié de nos patients étaient vaccinés contre l'hépatite B. Les facteurs identifiés dans notre étude permettent de cibler les patients à risque de non vaccination.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732307
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 2:54:20 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:01 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 9:36:42 AM

File

SCDMED_T_2009_CHEVAUX_JEAN_BAP...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732307, version 1

Citation

Jean-Baptiste Chevaux. Prévalence des hépatites B et C, facteurs de risque de non vaccination et risque de réactivation virale sous immunosuppresseurs au cours des maladies inflammatoires chroniques intestinales dans le Nord-Est de la France. Sciences du Vivant [q-bio]. 2009. ⟨hal-01732307⟩

Share

Metrics

Record views

56

Files downloads

592