Optimisation of radiation techniques in patients treated by chemo-radiotherapy for cervical cancer - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2007

Optimisation of radiation techniques in patients treated by chemo-radiotherapy for cervical cancer

Optimisation des techniques de radiothérapie dans le cadre de la prise en charge des patientes traitées par radiochimiothérapie d'un cancer du col de l'utérus

(1)
1

Abstract

The aim of our study was to compare our results in term of survival, acute and late toxicity to those of the literature, and to determine if increase in the volume irradiated in brachytherapy (V60) and in extemal radiotherapy were predictive complications, in the patients of stage >= IB2 treated by radiochemotherapy.Materials and Methods : 97 patients of average age 49,4 years reached of cancers of the cervix cancer of stage >= IB2 (17 IB2, 12 lIA, 21 IlB, 1 IlIA, 34 I1IB, 4 IV A and 8 IVB), were included in our retrospective study. All the patients received a chemotherapy containing platinum salt (CDDP-5FU or Carbo-5FU or CDDP weekly) in a concomitant way to the radiotherapy, 94 patients had brachytherapy and 55 patients profited from a surgery. Results : The average follow-up of the patients was 34,2 months. The patients whose V60 was higher than 70 Cm3, had more late toxicities (rank 2,3,4) 61,7% that the patients whose V60 was lower than 70 Cm3, 33,3% (p=0,02). Size of the fields of extemal radiotherapy, as weil as the protocol of chemotherapy did not modify the rate of late complications nor acute. The surgery increased late toxicities (rank 3, 4), II,3% in the event of surgery vs 0% in the absence of surgery (p=0,02). Survival at 2 years is 86%. Survival without event is 83% to 2 years. Conclusion: Our results are comparable with those of the literature in term of survival without repetition, total survival and rate of acute and late complications. Our study highlights a relation between the volume of brachytherapy and the rate of late complications. Recent work showed an increase in local control when the amount of c brachytherapy increases, the brachytherapy will have in the future to be completed with optimization of the distribution of amount.
Contexte : En février 1999 la publication de 4 essais randomisés incite le NCI à recommander la radiochimiothérapie chez les patientes traitées pour un cancer du col utérin de stade avancé. Objectif : Le but de notre étude était de comparer nos résultats en terme de survie globale, de toxicité aiguë et tardive à ceux de la littérature, et de déterminer si l'augmentation du volume irradié en curiethérapie (V60) et en radiothérapie externe était prédictif de complications, chez les patientes de stade >= IB2 traitées par radiochimiothérapie. Matériels et Méthodes : 97 patientes d'âge moyen 49,4 ans atteintes de cancers du col utérin de stade >= IB2 (17 IB2, 12 IIA, 21 IIB, 1 IlIA, 34 IIIB, 4 IVA et 8 IVB), ont été incluses dans notre étude rétrospective. Toutes les patientes ont reçu une chimiothérapie à base de sel de platine (CDDP-5FU ou Carbo-5FU ou CDDP hebdo) de manière concomitante à la radiothérapie, 94 patientes ont eu une curiethérapie et 55 patientes ont bénéficié d'une chirurgie. Résultats : Le suivi moyen des patientes était de 34,2 mois. Les patientes dont la V60 était supérieur à 70 cm3, avaient plus de toxicités tardives (grade 2, 3,4) 61,7% que les patientes dont la V60 était inférieur à 70 cm3, 33,3% (p=0,02). La taille des champs de radiothérapie externe, ainsi que le protocole de chimiothérapie ne modifiaient pas le taux de complications tardives ni aiguës. La réalisation d'une chirurgie augmentait les toxicités tardives (grade 3, 4), 11,3% en cas de chirurgie vs 0% en l'absence de chirurgie (P=0,02). La survie actuarielle à 5 ans est de 63,6%. La survie sans événement est de 83% à 2 ans. Conclusion : Nos résultats sont comparables à ceux de la littérature en terme de survie sans récidive, de survie globale et de taux de complications aiguës et tardives. Notre étude met en évidence une relation entre le volume de curiethérapie et le taux de complications tardives. Des travaux récents ont montré une augmentation du contrôle local lorsque la dose de curiethérapie augmente, les curiethérapies devront à l'avenir être réalisées avec optimisation de la répartition de dose.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2007_LAFOND_CEDRIK.pdf (3.27 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01732326 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732326 , version 1

Cite

Cédrik Lafond. Optimisation des techniques de radiothérapie dans le cadre de la prise en charge des patientes traitées par radiochimiothérapie d'un cancer du col de l'utérus. Sciences du Vivant [q-bio]. 2007. ⟨hal-01732326⟩
43 View
81 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More