Comparaison de deux méthodes d'évaluation de la ration calcique chez des femmes ménopausées consultant en médecine générale et intérêt d'une supplémentation en calcium dans la prise en charge de l'ostéoporose - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2010

Comparison of two valuation methods of calcium intake in post-menopausal women seen by a general practitioner and the interest of calcic supplement in osteoporosis care

Comparaison de deux méthodes d'évaluation de la ration calcique chez des femmes ménopausées consultant en médecine générale et intérêt d'une supplémentation en calcium dans la prise en charge de l'ostéoporose

Abstract

Calcic supplement among post-menopausal women enables to slow down bonemass reduction and to dicrease the risk of fractures according to some authors and under certain conditions. This strategy valuation study will enable a doctor to quickly determine the existence of calcium deficiency in his/her post-menopausal patients. This study conducted here compared two valuation methods of the calcium requirements among 683 post-menopausal women. The CoCoNut-Calcium score is a frequency questionnaire of calcium weekly consumption. These results were compared to the answer to the question "Do you consume a calcic product at each meal?". This test has a very positive predictive value of 95.9%. This enables us to make a pre-selection. Women who answer no to the question "Do you consume a calcic product at each meal?" and who therefore do not consume 3 dairy products have a deficiency in calcium. Women who answer yes to the samequestion must be subject to further study in order to detect a possible deficiency. French recommendations are 1200mg calcium per day for post-menopausal women and are probably a little excessive. They have for objectives to protect 100% of the population. Calcium intakes that seem reasonable and high enough to protect 80% of the population are more around 800 to 1000mg of calcium, which by the way matches the consumption of 3 dairy products. Advising the consumption of 3 dairy products per day is therefore a health public message allowing to fight against osteoporosis in post-menopausal women. Food advicesgiven by the doctor are important and effective provided that they are repeated along numerous consultations and that we insure they are well-implemented. The message can be taken over by a dietician, which will increase even more the modification chances of eating habits
La supplémentation calcique chez la femme ménopausée permet de ralentir la diminution de la masse osseuse et de diminuer le risque de fractures pour certains auteurs et sous certaines conditions. Ce travail d'évaluation d'une stratégie a pour objectif de permettre à un médecin de déterminer rapidement l'existence d?une carence calcique chez ses patientes ménopausées. L'étude réalisée a comparé deux méthodes d'évaluation de la ration calcique chez 683 femmes ménopausées. Le score CoCoNut-Calcium est un questionnaire fréquentiel de consommation hebdomadaire en calcium. Ses résultats ont été comparé à la réponse à la question « Consommez-vous un produit calcique à chaque repas ? ». Ce test a une valeurprédictive positive très bonne de 95.9%. Il permet donc de faire une présélection. Les femmes qui répondent non à la question « Consommez-vous un produit calcique à chaque repas ? » et qui ne consomment donc pas 3 produits laitiers par jour sont carencées en calcium. Les femmes qui répondent oui à cette même question doivent bénéficier d'une enquête plus approfondie afin de déceler une éventuelle carence. Les recommandations françaises sont de 1200mg de calcium par jour chez la femme ménopausée et sont probablement un peu excessives. Elles ont pour objectif de protéger 100% de la population. Les apports qui paraissent raisonnables et suffisants pour protéger 80% de la population sont plutôt de l?ordre de 800 à 1000 mg de calcium, ce qui correspond justement àla consommation de 3 produits laitiers. Conseiller de consommer 3 produits laitiers par jour est donc un message de santé publique qui permet de lutter contre l?ostéoporose de la femme ménopausée. Les conseils alimentaires donnés par le médecin sont importants et efficaces sous réserve qu?ils soient répétés au coursde plusieurs consultations et que l'on s'assure de leur application. Le message peut être relayé par un diététicien, ce qui augmente encore les chances de modifications des habitudes alimentaires
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2010_WAGNER_DOROTHEE.pdf (1.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732364 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732364 , version 1

Cite

Dorothée Wagner. Comparaison de deux méthodes d'évaluation de la ration calcique chez des femmes ménopausées consultant en médecine générale et intérêt d'une supplémentation en calcium dans la prise en charge de l'ostéoporose. Sciences du Vivant [q-bio]. 2010. ⟨hal-01732364⟩
76 View
529 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More