Réinterventions pour rupture itérative de coiffe des rotateurs : à propos d'une série de 50 cas à un recul moyen de 7,1 ans - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2010

Surgery for rotator cuff re-tear : a retrospective study of 50 cases with a mean follow-up of 7.1 years

Réinterventions pour rupture itérative de coiffe des rotateurs : à propos d'une série de 50 cas à un recul moyen de 7,1 ans

Abstract

INTRODUCTION : Literature regarding the outcomes of revision rotator cuff repair is limited. The impact of re-tear may reach 90% and usually varies between 25% and 35%. The purposes of the present study were to report the tendon repair integrity and clinical outcomes for a cohort of patients following revision rotator cuff repair and to examine factors related to tendon healing and the influence of healing on clinical outcomes. METHODS : Fifty patients with revision rotator cuff repairs were retrospectively reviewed with a mean postoperative follow-up of 7.1 years. Outcomes were evaluated on the basis of a visual analog pain scale, the Simple Shoulder Test and the Constant score. Ultrasonography, CT Scan and MRI were used to examine repair integrity following surgery. RESULTS : The average age of patients was 60.5 years (45-93), the period between the two interventions was 3.6 years (0.5 to 11.1). 68% of patients retain residual pain. The iterative rupture rate was 69%. The Constant score was significantly higher in patients with an healed tendon (p = 0.05). The surgical technique, fatty infiltration and the preoperative tear size did not influence clinical outcomes. CONCLUSION : Results in revision rotator cuff repair are related topostoperative tendon integrity. The healing rate remains disappointing. The surgical technique did not influence functional outcome
INTRODUCTION : La littérature reste pauvre en matière de publications concernant la chirurgie itérative de la coiffe des rotateurs. L'incidence des ruptures itératives peut atteindre 90% et varie habituellement entre 25% et 35 %. L'intérêt principal de notre étude était d'évaluer la cicatrisation tendineuse à longterme et les résultats fonctionnels chez une cohorte de patients opérés pour rupture itérative de la coiffe des rotateurs et d'essayer de mettre en évidence des facteurs prédictifs de mauvais résultats. PATIENTS ET METHODE : On a mené une étude rétrospective incluant 50 patients revus à un recul moyen de 7,1 ans. Tous les patients ont bénéficié dune évaluation clinique comprenant le score de Constant, le score SST (Simple Shoulder Test) et l'évaluation de la douleur selon l'échelle visuelle analogique (EVA). L'analyse radiographique comprenait, à la révision, au moins une échographie de coiffe selon un protocole standardisé associée ou non à un arthroscanner ou une IRM. RESULTATS : Au recul, l'âge moyen des patients était de 60,5 ans (45-93) ; le délai moyen entre les 2 interventions était de 3,6 ans (0,5-11,1). 68% des patients gardent des douleurs résiduelles. Le taux de rupture itérative est de 69%. Le score de Constant est significativement plus élevé chez les patients cicatrisés (p=0,05). La technique opératoire (Arthroscopie/Ciel ouvert), l'infiltration graisseuse pré opératoire ainsi que la taille de la rupturen'influencent pas les résultats cliniques. CONCLUSION : Les résultats de la chirurgie de révision de la coiffe des rotateurs sont influencés par la cicatrisation tendineuse. Le taux de cicatrisation reste décevant. La technique chirurgicale n'influence pas les résultats fonctionnels
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2010_SEDAGHATIAN_JUBIN.pdf (52.44 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732379 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732379 , version 1

Cite

Jubin Sedaghatian. Réinterventions pour rupture itérative de coiffe des rotateurs : à propos d'une série de 50 cas à un recul moyen de 7,1 ans. Sciences du Vivant [q-bio]. 2010. ⟨hal-01732379⟩
52 View
5 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More