Tomographie par émission de positons au fluoro-désoxyglucose couplée au scanner (TEP-TDM): apport dans la prise en charge des patients suivis pour mélanome étude rétrospective sur 75 observations - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2007

Fluorodeoxyglucose Positron Emission Tomography/Computed Tomography (PET/CT): impact in the management of melanoma patients : retrospective study on 75 cases

Tomographie par émission de positons au fluoro-désoxyglucose couplée au scanner (TEP-TDM): apport dans la prise en charge des patients suivis pour mélanome étude rétrospective sur 75 observations

Abstract

Sujet: La technique de TEP-TDM au Fluoro-desoxyglucose (FOG), examen corps entier associant imagerie fonctionnelle et morphologique, est censée bénéficier d'une sensibilité supérieure à l'imagerie conventionnelle ou à la TEP seule. L'objectif de cette étude était d'évaluer la sensibilité (Se) et la spécificité (Sp) de cet examen, ainsi que son impact sur la prise en charge thérapeutique des patients suivis pour mélanome. Matériel et méthodes : Nous avons étudié rétrospectivement les dossiers des patients porteurs de mélanome de stade I à IV de la classification AJCC 2001, ayant eu une TEP-TDM entre janvier 2003 et août 2006. La malignité des lésions détectées par la TEP-TDM était définie histologiquement, ou par suivi clinique et radiologique d'au moins six mois. Le traitement réalisé après la TEP-TDM était comparé à celui proposé avant cet examen, en tenant compte de toutes les informations que possédait le clinicien avant la TEP-TOM, y compris le scanner. Résultats : Soixante-quinze examens TEP-TDM réalisés chez 50 patients ont été analysés. Il s'agissait de mélanomes de stade I et II dans 23 cas, et de stade III et IV dans 52 cas. Quatre-vingt-une métastases ont été identifiées, dont 50 confirmées histologiquement (61%). Soixante-douze étaient détectées par la TEP-TDM (Se 89%, Sp 64%, exactitude diagnostique 79%). La sensibilité s'élevait à 93% pour les patients stade III et IV, à 92% pour les seules localisations ganglionnaires (Sp 71%). La plus mauvaise sensibilité concernait les atteintes hépatiques (67%), les lésions non détectées étant infra-centimétriques. Le scanner ne détectait que 53% des métastases, du fait de nombreux faux négatifs. Sa sensibilité pour les atteintes ganglionnaires était de 79%. La TEP-TOM modifiait la stratégie thérapeutique dans 15 observations (24% des patients). Elle a évité un geste chirurgical inutile chez 3 patients, et a permis de proposer une intervention chirurgicale curative non prévue initialement chez 8 patients, tous en rémission après au moins 9 mois de suivi. Conclusion : Bien que doté d'une spécificité limitée, la TEP-TDM au FDG se montre supérieure au scanner dans la détection des métastases. Dans cette étude, elle a eu un rôle primordial dans la stratégie de prise en charge des patients porteurs de mélanome. Cet examen semble clairement trouver sa place dans cette indication de par sa bonne sensibilité.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2007_DELLESTABLE_PIERRE.pdf (4.39 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01732417 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732417 , version 1

Cite

Pierre Dellestable. Tomographie par émission de positons au fluoro-désoxyglucose couplée au scanner (TEP-TDM): apport dans la prise en charge des patients suivis pour mélanome étude rétrospective sur 75 observations. Sciences du Vivant [q-bio]. 2007. ⟨hal-01732417⟩
23 View
164 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More