Relations entre méthylation de l’ADN et facteurs de risque des pathologies liées au stress, pathologies cardio-vasculaires, infectieuses et mentales : une étude épidémiologique - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

DNA methylation and risk factors for stress, cardio-vascular, infectious and mental health diseases: an epidemiological study

Relations entre méthylation de l’ADN et facteurs de risque des pathologies liées au stress, pathologies cardio-vasculaires, infectieuses et mentales : une étude épidémiologique

Abstract

Gene expression is regulated by a wide range of mechanisms including endogenicmechanisms and external environmental factors. Epigenetic factors areconsidered to be the principal interface between the genome and theenvironment (Fraga, M 2005) (Szyf, M 2011a) (Szyf, M 2011b). Among thesemechanisms DNA methylation is probably the best understood. Moreover theDNA methylation pattern is susceptible to modifications induced byenvironmental factorsTaking into account its implication in the regulation of gene transcription andsilencing (Bird, A 2007), DNA methylation may also play a critical role in thedevelopment of various diseases including stress related disorders..The Department of Immunology of the “Centre de Recherche Public de la Santé”(CRP-Santé) in Luxembourg has gained considerable experience in clinicalstudies as well as in epigenetics, especially concerning stress response genes. Ihad the opportunity to pursue my Master internship in this Department workingon two academic exploratory studies projects related to the link between DNAmethylation and stress response.First, I was responsible for the data analysis of the “Cold Pressor Test” study.This study demonstrated the association between the stress response induced bya validated stress test: the Cold Pressor Test, and the methylation of theglucocorticoid receptor (GR) gene.These results, together with previous non clinical studies lead thePsychoImmunology team to design the “Long term epigenetic and physiologicaleffects of early life adversity” (EpiPath) study. EpiPath will examine the impact ofEarly Life Adversity (ELA) on the potential risk factors of major public healthproblems: cardiovascular, mental, immune system diseases and stress responsealterations. These are multifactorial diseases meaning that these conditionsdevelopment depends on the presence of genetics, epigenetics andenvironmental factors. The link between ELA and those pathologies in adulthoodis already settled and the aim of this present study is to provide a betterunderstanding of the impact of ELA on epigenetic methylation and on its clinicconsequences.
L’expression des gènes est régulée en partie par de nombreux mécanismes endogènes, mais également par desfacteurs environnementaux. Les modifications épigénétiques représentent la principale interface entre le génomeet l’environnement[1][2][3]. Parmi les différents mécanismes épigénétiques, la méthylation de l’ADN est sansdoute la mieux connue. De plus le profil de méthylation de l’ADN est susceptible de subir des modificationsinduites par des facteurs environnementaux.Compte tenu de son implication dans la régulation de la transcription et l’inactivation des gènes[4], laméthylation de l’ADN pourrait également jouer un rôle clé dans l’apparition de différentes maladies, incluant lesmaladies liées au stress.Le Département d’Immunologie du Centre de Recherche Public de la Santé (CRP-Santé) de Luxembourg aacquis une expérience considérable dans le domaine de l’épigénétique, en particulier concernant les gènesimpliqués dans la réponse au stress ainsi que dans la conduite d’études cliniques. Mon stage de Master 2 au seinde ce Département, m’a permis de travailler sur deux études portant sur le niveau de méthylation de l’ADN.L’étude “Cold Pressor Test” a montré un lien entre la réponse à un stress induite par un test validé- le ColdPressor Test - et la méthylation du gène du récepteur aux glucocorticoïdes (GR). Durant mon stage, je me suischargée de l’analyse des données de cette étude.Ces résultats ainsi que ceux d’études précédentes menées par le groupe PsychoImmunologie du CRP-Santé ontconduit à l’élaboration du protocole de l’étude “Long term epigenetic and physiological effects of early lifeadversity” (EpiPath). EpiPath analysera l’impact des maltraitances subies durant la petite enfance, ou "Early LifeAdversity" (ELA) sur les facteurs de risque de problèmes de santé publiques majeurs: maladiescardiovasculaires, mentales, du système immunitaire et altération de la réponse au stress. Le lien entre desantécédents d’ELA et la survenue de ces pathologies ayant déjà été mis en évidence, l’objectif de cette étudeest de fournir une meilleure compréhension de l’impact de l’ELA sur la méthylation de l’ADN et lesconséquences cliniques.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUPHA_T_2014_SANDT_ESTELLE.pdf (7.28 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732419 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732419 , version 1

Cite

Estelle Sandt. Relations entre méthylation de l’ADN et facteurs de risque des pathologies liées au stress, pathologies cardio-vasculaires, infectieuses et mentales : une étude épidémiologique. Sciences pharmaceutiques. 2014. ⟨hal-01732419⟩
68 View
665 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More