Hypertension artérielle pulmonaire primitive : adaptation hémodynamique à l'effort. Comparaison avec l'HTAP post-embolique et l'HTAP des bronchopneumopathies chroniques obstructives - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2001

Primary pulmonary hypertension : hemodynamic response to exercise. Comparison with pulmonary hypertension post thromboembolism and pulmonary hypertension in chronic obstructive pulmonary disease

Hypertension artérielle pulmonaire primitive : adaptation hémodynamique à l'effort. Comparaison avec l'HTAP post-embolique et l'HTAP des bronchopneumopathies chroniques obstructives

Abstract

Le principal symptôme de l'hypertension artérielle pulmonaire primitive (HTAPP) est la dyspnée responsable d'une intolérance à l'effort. Les causes de cette limitation sont mieux connues à l'heure actuelle, mais aucune étude ne s'est intéressée spécifiquement à l'évolution hémodynamique à l'effort. Après un rappel sur les connaissances actuelles de la physiopathologie, du diagnostic, du traitement et des données hémodynamiques à l'effort des HTAP pré-capillaires et principalement des HTAPP, nous avons étudié les résultats hémodynamiques au repos et à l'effort de 3 groupes de patients : 21 sont porteurs d'une HTAPP, 5 d'une HTAP post-embolique et 10 d'une HTAP secondaire à une bronchopathie chronique obstructive (BPCO). Nous avons montré que les patients porteurs d'une HTAPP ou d'une HTAP post-embolique ont une HTAP plus sévère avec des pressions artérielles pulmonaires moyennes (Papm) et des résistances vasculaires pulmonaires plus élevées. Cette HTAP plus grave est responsable d'un retentissement cardiaque plus important dès le repos comme en témoigne l'effondrement du débit cardiaque et du volume systolique et l'augmentation des pressions de remplissage du coeur droit. A l'effort, la Papm augmente, aggravant encore le retentissement ventriculaire droit. Pour répondre à la demande d'oxygène en périphérie au cours de l'exercice, ces patients majorent leur débit cardiaque mais dans de faibles proportions. Cette majoration est entièrement sous la dépendance de l'augmentation de la fréquence cardiaque. Notre étude n'a pas retrouvé de différence hémodynamique entre les patients ayant une HTAPP et ceux porteurs d'une HTAP post-embolique. Le test de marche de 6 minutes, déjà corrélé à la survie des patients HTAPP, s'est avéré être un bon témoin de la gravité de l'HTAP, les patients ayant parcouru la plus faible distance étant ceux qui présentent les valeurs hémodynamiques les plus sévères.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2001_BAYLE_BORGNA_MIREILLE.pdf (5.16 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01732463 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732463 , version 1

Cite

Mireille Bayle-Borgna. Hypertension artérielle pulmonaire primitive : adaptation hémodynamique à l'effort. Comparaison avec l'HTAP post-embolique et l'HTAP des bronchopneumopathies chroniques obstructives. Sciences du Vivant [q-bio]. 2001. ⟨hal-01732463⟩
53 View
969 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More