Evaluation d'une stratégie standardisée de prise en charge de la glomérulonéphrite extramembraneuse idiopathique au sein d'un réseau de santé en Lorraine (NEPHROLOR) - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Management of idiopathic membranous nephropathy : Evaluation of a standardized strategy in a Lorraine health network

Evaluation d'une stratégie standardisée de prise en charge de la glomérulonéphrite extramembraneuse idiopathique au sein d'un réseau de santé en Lorraine (NEPHROLOR)

Abstract

L'évolution de la glomérulonéphrite extramembraneuse idiopathique (GEMi) est variable ; le traitement immunosuppresseur (IS) est débattu. En 2006, le réseau Néphrolor a proposé une stratégie standardisée de prise en charge de cette pathologie. Notre étude avait pour objectif principal de comparer les résultats de la prise en charge des GEMi en Lorraine avant et après la mise en place de cette stratégie. L'objectif secondaire était d'évaluer les pratiques professionnelles dans ce cadre. Cette étude multicentrique rétrospective observationnelle comparait les données cliniques et les résultats des GEMi incidentes entre 2002 et 2005 (AVANT) puis entre 2007 et 2010 (APRES) : dates de point respectivement fixées au 31/12/2006 et au 31/12/2011. Chez les patients néphrotiques sans insuffisance rénale, la stratégie s'appuyait sur une appréciation du risque d'évolution vers l'insuffisance rénale chronique terminale basée sur le débit urinaire de B2-microglobuline (uB2m, seuil à 0,5 ug/min). Les patients à haut risque devaient recevoir un traitement IS alternant corticoïdes et cyclophosphamide pendant 6 mois. La rémission était complète (RC) si la protéinurie était < 0,3 g/24h, et partielle (RP) si < 3 g/24h. 74 GEMi ont été diagnostiquées, dont 22 patients néphrotiques dans le groupe AVANT et 28 dans le groupe APRES parmi lesquels 20 avaient une fonction rénale normale. Chez les néphrotiques, il n'y avait pas de différences significatives concernant la probabilité et le délai moyen de survenue d'une rémission entre les deux groupes (p=0,26). Le taux de rémission semblait plus important dans le groupe APRES (22 dont 6 RC et 16 RP) que dans le groupe AVANT (14 dont 2 RC et 12 RP) et le délai moyen de survenue semblait plus court (12,6 versus 18,4 mois) sans que ces différences ne soient significatives. Le dosage de uB2m était réalisé dans 35 % des cas. 50 % étaient traités par IS en accord avec la stratégie. Malgré la mise en évidence d'importants écarts entre la stratégie et les pratiques, qui peuvent en partie expliquer ces résultats non significatifs, nous avons observé des changements dans la réflexion et l'attitude thérapeutique du clinicien. Bien que cela reste à confirmer, la mise en place de cette stratégie tend à standardiser et améliorer les pratiques concernant la GEMi en Lorraine, ce qui semble améliorer les résultats en matière de rémission. Nous incitons donc à généraliser l'application de cette stratégie et à poursuivre le suivi de cette cohorte afin d'en évaluer les résultats à plus long terme sur la survie rénale
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2013_AUBERTIN_PERRINE.pdf (2.57 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732506 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732506 , version 1

Cite

Perrine Aubertin. Evaluation d'une stratégie standardisée de prise en charge de la glomérulonéphrite extramembraneuse idiopathique au sein d'un réseau de santé en Lorraine (NEPHROLOR). Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01732506⟩
10 View
122 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More