Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Symptômes, qualité de vie et perception du risque liés à l'exposition résidentielle aux lignes "très haute tension" : revue de la littérature

Résumé : La pollution électromagnétique fait partie des dangers émergents et la prolifération des lignes THT (très haute tension) est une source notable de CEM EBF (champs électromagnétiques très basse fréquence) 50-60 Hertz. Nous avons analysé sous forme d'une revue systématique de littérature les études épidémiologiquesobservationnelles concernant les symptômes, la perception, la qualité de vie et la santé générale des populations humaines saines (non électrohypersensibles à priori), soumises à une exposition chronique (< 6 mois) résidentielle ou scolaire aux lignes THT (<500 mètres). Nous avons obtenu 18 études dont 12 de bonne qualité. Il ressort un lien très probable avec les céphalées, dépressions sévères et suicides, et les troubles du sommeil, un lien probable avec les troubles cognitifs. Ces troubles sont organiques et non psychosomatiques, bien que les mécanismes physiopathologiques et liens de causalité restent à approfondir. Selon de récents travaux (ARTAC), ilsconstitueraient un SICEM (syndrôme d'intolérance aux CEM) avec comme risques évolutifs : maladie d'Alzheimer et électrohypersensibilité, et représenteraient un problème de santé public majeur. Le jugement des résidents sur la ligne THT est indépendant du niveau d'exposition, et influencé par le statut de propriétaire, les préoccupations écologistes, la désinformation et le déni de démocratie. La qualité de vie sous une ligne THT parait franchement altérée. Les hémopathies malignes et la maladie d'Alzheimer semblent augmentées, liées au champ magnétique, les cancers du poumon et peut être l'asthme seraient augmentés par le champ électrique. Pour de nombreux auteurs, les seuils d'expositions devraient être abaissés de 0,1 à 0,4 µT(microteslas) en prévention des leucémies, et pour certains auteurs, les risques évolutifs du SICEM justifieraient à eux seuls ces mesures, alors que la réglementation limite l'exposition du public à 100µT. Il existe dans ce domaine de réels besoins de recherche scientifique et de formation médicale sur fonds publics, de réseaux de soins spécialisés, et surtout d'une expertise indépendante, pluridisciplinaire et contradictoire, débarrassée de l'influence du lobby du nucléaire qui ne peut se passer des lignes THT
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [62 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732552
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:06:33 PM
Last modification on : Monday, December 21, 2020 - 5:05:29 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 12:34:23 PM

File

BUMED_T_2014_DRICI_AMEL.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732552, version 1

Citation

Amel Drici. Symptômes, qualité de vie et perception du risque liés à l'exposition résidentielle aux lignes "très haute tension" : revue de la littérature. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01732552⟩

Share

Metrics

Record views

169

Files downloads

268