Enquête réalisée auprès de 200 médecins généralistes et dentistes de Lorraine concernant la conduite à tenir vis-à-vis des antivitamines K chez des patients nécessitant un acte chirurgical dentaire - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2009

A survey of 200 dentists and general practitioners of Lorraine on the management of anticoagulants in patients requiring dental surgery

Enquête réalisée auprès de 200 médecins généralistes et dentistes de Lorraine concernant la conduite à tenir vis-à-vis des antivitamines K chez des patients nécessitant un acte chirurgical dentaire

Abstract

In 1998, the systematic review of M.J.Wahl marked a turning point in the management of anticoagulants in case of dental surgery by publishing the synthesis of 26 publications. This review of the literature indicated that thereis a risk of bleeding during dental surgery under VKA, but this risk is minimal in comparison with the thromboembolic risks, sometimes fatal, occuring when when the anticoagulants are stopped. Continuing AVK should consequently be the rule if a good quality hemostasis can be obtained.ln 2006 and thanks to the initiative of SFMBCB and SFC, the first recommendations in French language on this subject and aiming at standardizing practices were published.The objective of this study was to assess knowledge and application of this recommendation by health professionals. 200 dentists and general practitionerswere interviewed by means of a questionnaire consisting ofa general section and 4 clinical cases with varied risks of Thromboembolism and of bleeding.This recommendation seems widely known and better by the dentists. It seems weil applied for situaIions combining extreme risks but sub-optimal responses remain 100 frequent for situations at intermediate risk.On the cont rary, the positive impact of the reco mmendation is indisputable: physicians take less high-risk decisions when they know the recommendation. An essential point is finally also raised : the transmission of information is not optimal. A document intended for the general practitioner could be completed by dentists, aspecific page about the management of anticoagulants during dental care could be inserted in the "anticoagulant noteb ook" to inform the patient. Finally, a summary of the recommendation could be made available to the dentists and the general practitioners. Such diffusion of the information is the basis for an improved quality of healthcare.
En 1998, la revue systématique de Mr M.J.Wahl marque un tournant décisif dans la gestion des anticoagulants en cas de chirurgie dentaire en publiant la synthèse de 26 publications. Cette revue de la littérature souligne qu'il existe un risque de saignement lors d'un acte chirurgical dentaire réalisé sous AVK, mais ce risque est minime par rapport au risque thromboembolique, parfois fatal, encouru lors de l'interruption des anticoagulants. La poursuite des AVK est désormais la règle à condition de réaliser une hémostase de qualité. En 2006 et grâce à l'initiative de la Société Francophone de Médecine Buccale et de Chirurgie Buccale (SFMBCB) et de la Société Française de Cardiologie (SFC), naissent les premières recommandations concernant ce sujet et visant à uniformiser les pratiques. L'objectif de l'étude était d'évaluer la connaissance et l'application de cette recommandation chez les professionnels de santé. 200 dentistes et médecins généralistes ont été interrogés via un questionnaire comprenant une partie d'ordre général et 4 cas cliniques avec des risques hémorragiques et thromboemboliques variés. La recommandation semble bien connue, et un peu mieux par les dentistes. Elle semble bien appliquée pour les situations combinant des risques extrêmes mais une prise de risque hémorragique et thromboembolique reste trop fréquente pour les situations à risque intermédiaire. L'impact positif de la recommandation est par contre indéniable avec nettement moins de prise de risque vis-à-vis des anticoagulants chez les praticiens la connaissant. Un point essentiel est enfin également soulevé : la transmission de l'information est insuffisante. Une fiche de liaison destinée au généraliste pourrait être proposée au dentiste, une page spécifique concernant la gestion des anticoagulants lors de soins dentaires pourrait apparaître dans le carnet AVK afin d'informer le patient. Enfin, une fiche résumant la recommandation pourrait être diffusée aux dentistes voire aux généralistes. Cette diffusion des données médicales est le garant d'une médecine de qualité.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2009_FARESE_EMILIE.pdf (9.17 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732625 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732625 , version 1

Cite

Emilie Farese. Enquête réalisée auprès de 200 médecins généralistes et dentistes de Lorraine concernant la conduite à tenir vis-à-vis des antivitamines K chez des patients nécessitant un acte chirurgical dentaire. Sciences du Vivant [q-bio]. 2009. ⟨hal-01732625⟩
77 View
74 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More