Étude de la reprise du travail dans les prothèses totales de hanches et de genou de première intention dans la population française. A propos d’une série rétrospective observationnelle de 144 patients - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Study of the impact on work after total knee and hip arthroplasty first line in the French population

Étude de la reprise du travail dans les prothèses totales de hanches et de genou de première intention dans la population française. A propos d’une série rétrospective observationnelle de 144 patients

Abstract

INTRODUCTION : Une arthroplastie chez un patient encore en âge de travailler, estdevenue de plus en plus fréquente du fait d’une augmentation de la prévalence del’arthrose et d’une population active plus âgée que par le passé. Il devient doncimportant de pouvoir donner une information claire sur les capacités de travail aprèsprothèse, d’autant plus que l’information conditionne le résultat. Les compensationssociales sont des facteurs qui influencent négativement le résultat. Le but de cette étudeest de déterminer le délai de reprise du travail et les facteurs qui la conditionneMATERIEL ET METHODE : Nous avons réalisé une étude rétrospective monocentriquedans le Service de chirurgie orthopédique et traumatologique du CHU de Nancy sur lespatients de moins de 65 ans ayant eu une prothèse de hanche ou de genou de premièreintention entre 2010 et 2013. Nous avons recherché le taux et le délai de reprise dutravail ainsi que les facteurs les influençant. RESULTAT : Parmi les 255 patients seuls144 travaillaient avant la chirurgie. 57,6% des patients ont repris une activité à un délaimoyen de 124jours IC95% [102,8; 144,4]. Il n’a pas été observe de reprise après 540jours. Les facteurs influençant le taux de reprise sont : l’âge et le poids tandis que sur ledélai le seul facteur significatif est la notion d’un arrêt de travail préopératoire.CONCLUSION : Notre étude est la première à montrer l’impact, d’une arthroplastie dehanche ou de genou, sur le travail dans la population française. La motivation estprobablement un facteur important influençant la reprise du travail. La durée et lareprise du travail après PTH et PTG sont assez semblables à la littérature internationalesous réserve des critères d’inclusion
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2015_MANGIN_MICHAEL.pdf (2.56 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732714 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732714 , version 1

Cite

Michaël Mangin. Étude de la reprise du travail dans les prothèses totales de hanches et de genou de première intention dans la population française. A propos d’une série rétrospective observationnelle de 144 patients. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01732714⟩
79 View
3205 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More