La bilharziose urinaire dans le monde: aspects épidémiologiques - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2001

La bilharziose urinaire dans le monde: aspects épidémiologiques

Abstract

La bilharziose uro-génitale, causée par Schistosoma haematobium, constitue la plus fréquente des schistosomoses humaines. Elle sévit dans 54 pays d' Afrique et d'Asie occidentale, et le nombre de personnes infestées est estimé à 90 millions. La prévalence et l'intensité de celle pathologie sont maximales chez les grands enfants. De fortes charges paras ita ires engendrent des lésions importantes de l'appareil urinaire, ainsi que de la sphère génitale.Un traitement unidose par praziquantel permet de faire régresser ces lésions, et d'éviter ainsi les complications majeures. Cependant, le risque de réinfestation reste une menace, surtout pour les garçons. Il apparaît donc essentiel d'associer au traitement médicamenteux, des programmes d'éducation sanitaire et des projets d'assainissement des eaux.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_T_2001_FERANDEL_ALINE.pdf (5.84 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732734 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732734 , version 1

Cite

Aline Ferandel. La bilharziose urinaire dans le monde: aspects épidémiologiques. Sciences pharmaceutiques. 2001. ⟨hal-01732734⟩
349 View
2135 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More