Responsabilité de la fracture de l'extrémité supérieure du fémur dans la perte d'autonomie du résident en EHPAD. Enquête rétrospective dans trente EHPAD de la région lorraine. - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Responsibility of the fracture of the proximal femur in the loss of autonomy in nursing home residents. Retrospective survey in thirty institutions housing frail elderly in Lorraine.

Responsabilité de la fracture de l'extrémité supérieure du fémur dans la perte d'autonomie du résident en EHPAD. Enquête rétrospective dans trente EHPAD de la région lorraine.

Abstract

Introduction : la fracture de l'extrémité supérieure du fémur est une fracture ostéoporotique fréquente et grave avec un retentissement fonctionnel majeur et une mortalité élevée. Ses conséquences dans une population institutionnalisée sont moins étudiées que dans la population générale et la prescription d'un traitement anti ostéoporotique après sa survenue reste peu fréquente. Matériels et méthodes : réalisation d'une enquête rétrospective dans trente EHPAD de la région Lorraine. L'objectif principal était d'observer l'évolution de l'autonomie des victimes de fracture de l'extrémité supérieure du fémur lors de leur séjour en EHPAD par l'étude de la grille AGGIR et de trois de ses variables discriminantes. L'objectif secondaire était de renseigner la prescription des traitements anti ostéoporotiques suite à la fracture. Résultats : 162 résidents ont été inclus dans l'étude. Pour 117 résidents avec une analyse statistique à deux temps, il existait une diminution significative des moyennes de GIR entre le temps précédant de 5,4 mois la fracture et le temps suivant de 5,5 mois la fracture. Il existait une différence significative globale pour la variable « transfert » et pour la variable « orientation. » Pour 34 résidents avec une analyse statistique à quatre temps, la différence des moyennes de GIR entre ces deux temps n'était pas significative. Parmi les 162 résidents, 10,5 % d'entre eux recevaient un traitement spécifique contre l'ostéoporose. Discussion : la fracture de l'extrémité supérieure du fémur pourrait précipiter la perte d'autonomie d'un résident en EHPAD notamment par l'altération de ses capacités de transfert. L'existence conjointe de comorbidités et l'absence de groupe contrôle limitent l'interprétation des résultats.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2012_SANNER_GUILLAUME.pdf (1.3 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732777 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732777 , version 1

Cite

Guillaume Sanner. Responsabilité de la fracture de l'extrémité supérieure du fémur dans la perte d'autonomie du résident en EHPAD. Enquête rétrospective dans trente EHPAD de la région lorraine.. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01732777⟩
79 View
264 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More