Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Prise en charge par le CISIH Lorraine/Champagne-Ardenne des expositions récentes au risque de VIH, VHB et VHC, et étude de la tolérance après prophylaxie anti-VIH

Résumé : Entre le I" mars 1998 et le 31 décembre 2000, 980 cas d'exposition potentielle auVIH ont été recueillis dans des hôpitaux de Lorraine et Champagne-Ardenne. 381 patients ont bénéficié d'une chimioprophylaxie post-exposition. Parmi ceux-ci, la chimioprophylaxie postexposition par zidovudine + lamivudine + nelfinavir (zln) a été donnée à 321 personnes. 82 (25.5%) des 321 patients qui ont reçu cette trithérapie ont été perdus de vue avant la consultation de 24 ou 48 heures.Parmi les 239 personnes restantes (74.5%), la trithérapie par zidovudine, lamivudine et nelfinavir a été interrompue avant le 28ème jour dans 131 cas (55%) parce que le patient source était séronégatif, ou parce que l'exposition a été classée à faibles risques, c'est à dire ne nécessitant la poursuite de la prophylaxie. La chimioprophylaxie a été interrompue avant le 3ème jour chez 115 de ces 131 patients (88%). Des effets indésirables ont été rapportés avantl'interruption chez 17 (13%) de ces 131 patients (dont Il qui avaient interrompus leur trithérapie avant le 36ème jour à cause de ces effets indésirables).Parmi les 108 personnes restantes (45%), la prophylaxie par zidovudine, lamivudine et nelfinavir a été interrompue pour effets secondaires dans 17 cas (15.5%) (période médiane de traitement de 8 jours). Le nelfinavir a été interrompu et la zidovudine et la lamivudine ont été poursuivies chez 21 personnes (21.5%) (période médiane de traitement par le traitement complet de 10.5 jours).68 personnes (65.5%) ont pris leur 28 jours de traitement par zidovudine, lamivudine et nelfinavir, et 52 (76.5%) ont rapportés au moins un effet indésirable (période médiane de traitement avant l'apparition du 1er effet indésirable de 3 jours). Les effets indésirables les plus fréquents étaient d'ordre digestifs dans 92.5% des cas: des diarrhées chez 78% des personnes ayant rapporté au moins un effet indésirable et des nausées ou des vomissements chez 61% de cespersonnes. Dans ce groupe de 68 personnes qui ont reçu la trithérapie par zidovudine, lamivudine et nelfinavir pendant 28 jours complets, il n'a pas été retrouvé de lien significatifentre la tolérance entre le sexe, l'âge ou le type d'exposition.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01732904
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:24:55 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:01 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 7:35:11 PM

File

SCDMED_T_2001_COSTA_THIERRY.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732904, version 1

Citation

Thierry Costa. Prise en charge par le CISIH Lorraine/Champagne-Ardenne des expositions récentes au risque de VIH, VHB et VHC, et étude de la tolérance après prophylaxie anti-VIH. Sciences du Vivant [q-bio]. 2001. ⟨hal-01732904⟩

Share

Metrics

Record views

25

Files downloads

620