Etude des signes indirects de sepsis en tomographie par émission de positons au 18F-fluorodésoxyglucose chez des patients adressés pour une infection suspectée ou authentifiée - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2015

Indirect signs of sepsis with fluoro-desoxyglucose positron emission tomography in patients referred for a proven or suspected sepsis

Etude des signes indirects de sepsis en tomographie par émission de positons au 18F-fluorodésoxyglucose chez des patients adressés pour une infection suspectée ou authentifiée

Abstract

L’objectif de cette étude était de déterminer si l'utilisation de certains signes quantitatifs indirects de sepsis permet d’améliorer les performances de la tomographie par émission de positons (TEP) au fluoro-désoxyglucose (FDG) pour la recherche de foyers infectieux.Méthodes : cette étude rétrospective monocentrique incluait des patients adressésen TEP-FDG pour une infection suspectée ou déjà diagnostiquée. Le critère de jugement principal était la présence ou l'absence d'infection évolutive au moment de l'examen TEP. Les enregistrements étaient débutés 60 minutes après injection du FDG. La valeur diagnostique de deux paramètres quantitatifs simples, les SUVmax et SUVmean, a été étudié au niveau de trois organes cibles : la moelle osseuse, la rate et la glande surrénale gauche.Résultats : 56 patients dont 21 femmes ont été inclus ; 41 % d’entre eux étaientadressés pour suspicion d'infection et 59% pour recherche de complications d'uneinfection prouvée. Le diagnostic final, utilisant les données du suivi médical, était celui d’une infection chez 38 patients, dont 14 avaient présenté une bactériémie et 24, un foyer infectieux profond. Le diagnostic d'infection était exclu chez 12 patients, et il restait incertain chez 6 patients qui furent exclus des analyses statistiques. Le SUVmax surrénalien était le seul paramètre quantitatif qui différait significativement entre les patients infectés et non infectés en analyse univariée (2,15 +/- 0,52 versus 1.72 +/- 0.40 respectivement ; p = 0.008). Une valeur seuil ? 1,79 conférait à ce paramètre une sensibilité de 83% et une spécificité de 75% pour le diagnostic d'infection. Chez les 19 patients pour lesquels la recherche de foyer hypermétabolique suspect était négative, 12 présentaient un SUVmax ? 1.79, et 9 de ces 12 patients avaient une infection prouvée.Conclusion : l'intensité de captation du FDG par la glande surrénale gauche pourraitconstituer un signe utile pour le diagnostic de sepsis, notamment lorsque la recherche d’un foyer d’hypermétabolisme suspect est négative
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2015_DROUET_CLEMENT.pdf (1.08 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732949 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732949 , version 1

Cite

Clément Drouet. Etude des signes indirects de sepsis en tomographie par émission de positons au 18F-fluorodésoxyglucose chez des patients adressés pour une infection suspectée ou authentifiée. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01732949⟩
29 View
297 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More