Indications et modalités implantaires chez les patients atteints de maladies parodontales - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2006

Indications et modalités implantaires chez les patients atteints de maladies parodontales

Abstract

La majeure partie des patients partiellement édentés sont atteints de maladiesparodontales. Par ailleurs, la littérature a montré que la présence de bactériesparodontopathogènes représente un facteur de risque indéniable pour l'indicationimplantaire. Il semble donc primordial de mettre en place une stratégie pré-implantaire afin de prévenir tous risques de contamination des tissus péri-implantaires par les bactéries parodontales, en faisant le choix d'avulser ou de maintenir des dents qui seront de potentiels réservoirs à bactéries pathogènes.De plus, même si la maladie parodontale est stabilisée, les conditionsimplantaires ne sont plus optimales, par la diminution de la qualité et quantitéosseuse, ainsi que par un schéma occlusal perturbé.De nombreux auteurs considèrent actuellement que les patients atteints deparodontites chroniques ont un taux de survie implantaire semblable aux patientssains. Cependant des questions subsistent chez les patients atteints de parodontites agressives, pour qui la majoration des effets néfastes de la maladie parodontale semble diminuer le taux de réussite implantaire.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_TD_2006_SECKINGER_CEDRIC.pdf (5.7 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01733111 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733111 , version 1

Cite

Cédric Seckinger. Indications et modalités implantaires chez les patients atteints de maladies parodontales. Sciences du Vivant [q-bio]. 2006. ⟨hal-01733111⟩
70 View
419 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More