Décès par choc anaphylactique aux curares : analyse des facteurs de risque et de la prise en charge thérapeutique - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Fatal anaphylaxis to neuromuscular blocking agent in the French pharmacovigilance database: a risk factor and management analysis

Décès par choc anaphylactique aux curares : analyse des facteurs de risque et de la prise en charge thérapeutique

Abstract

INTRODUCTION : L'allergie aux curares concerne tous les anesthésistes, en raison de sa gravité qui peut conduire au décès du patient.OBJECTIFS : Evaluer le taux de mortalité par allergie aux curares en France, identifier des facteurs de risque de mortalité, et décrire les caractéristiques de la prise en charge thérapeutique d'une série de cas mortels.MATERIELS ET METHODES : La base de données française de pharmacovigilance était analysée afin de sélectionner les cas de réaction anaphylactique liés aux curares survenus entre janvier 2000 et décembre 2011. Un questionnaire complémentaireétait envoyé afin d'améliorer l'information sur la gestion des cas avec issue fatale.RESULTATS : 1931 cas de réactions anaphylactiques aux curares ont été analysés. L'évolution était fatale pour 84 patients, ce qui correspond à un taux de mortalité moyen de 4,4% pour la période entre 2000 et 2011. Les facteurs associés à la mortalité observés en analyse multivariée sont le sexe masculin (sexe féminin : OR=0,4 ; IC : 95% 0,3-0,7 ;p=0,0004), l'administration du curare dans un contexte d'urgence (OR=2,9 ; IC95% : 1,7-4,9 ; p<0,0001), un antécédent d'hypertension artérielle (OR=2,9; IC95%: 1,7-4,9 ; p<0,0001),ou d'une autre maladie cardiovasculaire (OR=4,3; IC95%: 2,4-7,7; p<0,0001) et un traitement chronique par bétabloquant (OR=4,6; CI95%: 2,1-10,2; p<0,0001).Pour 31 cas de décès la prise en charge thérapeutique était analysée. Tous les patients recevaient de l'adrénaline sans retard et selon les recommandations internationales. L'injection était réalisée moins de 15 minutes après le début des symptômes.CONCLUSION : Nos résultats confirment un taux de mortalité par choc anaphylactique aux curares important de plus de 4%, résultant de l'existence de cas de choc réfractaire à l'adrénaline. Le sexe masculin, un antécédent cardiovasculaire, un traitement par bétabloquant et un contexte d'urgence sont des facteurs de risques de mortalité. Cette étude est une incitation majeure au développement de nouvelles approches thérapeutiques complémentaires.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2013_REITTER_MARIE.pdf (1.24 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733208 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733208 , version 1

Cite

Marie Reitter. Décès par choc anaphylactique aux curares : analyse des facteurs de risque et de la prise en charge thérapeutique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01733208⟩
149 View
1166 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More