Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Coopération sanitaire transfrontalière franco-belge : exemple de l’aide médicale urgente entre Arlon et Mont-Saint-Martin

Résumé : INTRODUCTION: La convention relative à l'aide médicale urgente liant les centres hospitaliers d'Arlon et de Mont-Saint-Martin est un exemple de coopération sanitaire transfrontalière franco-belge. Elle permet l'intervention du SMUR transfrontalier (SMURt) voisin en deuxième ou troisième intention, quand le SMURlocal est indisponible. Du fait de la proximité de la commune belge d'Aubange qui jouxte le territoire français, le SMUR transfrontalier de Mont-Saint-Martin y intervient en premier intention. Ce dispositif tente de réduire l'intervalle médical libre (IML), durée comprise entre l'alerte et la prise en charge médicalisée dupatient.OBJECTIF: Cette étude avait pour objectif un recueil exhaustif des données démographiques (âge, sexe, localisation), médicales (diagnostic principal, décès, décès prématurés), et techniques (moyens de transport, orientation) afin d'apporter une vision précise de l'application de cette convention. Le second objectif était d'apprécier l'IML du SMURt de Mont-Saint-Martin sur la commune d'Aubange nous permettant d'évaluer le gain de temps effectif de ce dispositif comparé au SMUR d'Arlon.MATERIEL ET METHODE: Il s’agissait d’une étude descriptive rétrospective et multicentrique (du 19/03/08 au 31/12/14) portant sur 706 interventions du SMURt de Mont-Saint-Martin et 20 interventions du SMURt d'Arlon. Pour l’évaluation de l'IML sur la commune d'Aubange, nous nous sommes basés sur unIML déclaré à 16 minutes pour le SMUR d'Arlon en 2014 (du 01/01/14 au 31/12/14). Sur cette période, l'IML moyen du SMURt de Mont-Saint-Martin a été calculé sur 98 interventions.RESULTATS: La disproportion d'activité entre des deux SMURt avec une écrasante majorité du nombre d'interventions dans le sens France-Belgique de 706 interventions contre 20 dans l'autre sens s'explique par l'avenant d'Aubange, territoire qui attire plus de 90% des sorties du SMURt de Mont-Saint-Martin. LeSMURt d'Arlon a pris en charge 22 patients sur le territoire français contre 705 pris en charge par le SMURt de Mont-Saint-Martin. Leurs activités sont comparable à celle d'autres SMUR belges ou français, en terme de démographie, de diagnostic, de mortalité, et de mode de prise en charge. Cependant, si l'avenant relatif àla commune d'Aubange a été adopté pour répondre à une logique géographique et diminuer la durée d'acheminement, notre étude tendrait à démontrer que l'élément majeur de cette convention qu'est l'IML serait plus long que celui du SMUR d'Arlon de 2mn35sec.CONCLUSION: Cette étude met en lumière un exemple de collaboration sanitaire franco-belge fluide et plutôt efficient, collaboration facilitée par la pratique d'une langue commune et par une expérience partagée. Cependant, bien qu'elles nous interrogent, les données relatives à l'IML, uniquement basées sur des déclarations belges, doivent être vérifiées avant d'en tirer une conclusion
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [16 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733220
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:41:07 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:35:57 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 2:38:27 AM

File

BUMED_T_2015_AIT_ZAID_SAAID.pd...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733220, version 1

Citation

Saaïd Aït-Zaïd. Coopération sanitaire transfrontalière franco-belge : exemple de l’aide médicale urgente entre Arlon et Mont-Saint-Martin. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01733220⟩

Share

Metrics

Record views

43

Files downloads

377