Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Les thérapies cellulaires dans le cadre de la Maladie de Parkinson : vers une nouvelle ère thérapeutique ?

Résumé : C'est en 1817 avec ses observations faites sur de la Shaking Palsy, que James Parkinson entre dans l'Histoire et écrit le premier chapitre de cette maladie qui portera son nom quelques décennies plus tard. Deux siècles après sa description, la maladie de Parkinson est actuellement l'une des maladies neurodégénératives les mieux abordées et les mieux prises en charge, et ce malgré une méconnaissance persistante des mécanismes moléculaires qui entourent sa physiopathologie. C'est une affection répandue (la France compte environ 150 000 parkinsoniens), ce qui en fait une pathologie couramment rencontrée par les professionnels de santé. L'offre thérapeutique de nos jours permet une bonne maîtrise de la symptomatologie motrice dans les premiers stades de la maladie, sans pour autant pouvoir contrôler le processus neurodégénératif ou réparer les dommages induits par celui-ci. De fait, les objectifs du traitement visent l'autonomie, le confort et la qualité de vie du patient et non la guérison. Ces objectifs sont d'autant plus réalistes que la maladie de Parkinson est une source importante de dégradation de la vie pour le patient (sur des aspects physiques, psychiques, mais aussi socio-économiques ou affectifs) qui, au-delà de lui, touche aussi ses proches (conjoint, parents, enfants, entourage). Une bonne connaissance de la pathologie, permet pourtant l'apport de conseils, de la mise en place de mesures thérapeutiques efficaces ou d'aménagements forts utiles à l'amélioration de la vie du parkinsonien. D'autant plus la maladie peut parfois commencer à se manifester précocement chez des sujets ayant une vie active et que le parkinsonien vit avec sa maladie jusqu'à la fin de ses jours. Face aux faits qui pour l'heure limitent le patient parkinsonien à une thérapeutique symptomatique et à des mesures d'aides dans la vie courante, une nouvelle stratégie thérapeutique riche de promesses est en cours d'étude et de développement : la thérapie cellulaire. Cette technique est née des progrès de la science, et de la nécessité de faire avancer les limites de la médecine au delà de celles où elle est actuellement cantonnée. Les attentes sont nombreuses : gain fonctionnel, régénération, guérison mais que pouvons nous attendre d'une telle technique, elle-même en pleine évolution ? Les découvertes entourant les cellules souches vont elles révolutionner la thérapie cellulaire avant qu'elle soit utilisée à grande échelle ? De nombreuses études sont en cours de réalisation, mais se heurtent à de nombreux problèmes tels : l'identification de cellules candidates, les modalités de cultures, la maîtrise des protocoles de différenciation, l'implantation des cellules, le maintien du phénotype, la survie des cellules, la sécurité, la définition d'objectifs thérapeutiques réalistes, l'éthique. Où en sommes-nous ? Et peut-on dire que les thérapies cellulaires ouvriront pour le patient parkinsonien une nouvelle ère thérapeutique ?
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [91 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733312
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:45:52 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:44 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 2:02:40 AM

File

SCDPHA_T_2009_GATEFF_DIMITRI.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733312, version 1

Citation

Dimitri Gateff. Les thérapies cellulaires dans le cadre de la Maladie de Parkinson : vers une nouvelle ère thérapeutique ?. Sciences pharmaceutiques. 2009. ⟨hal-01733312⟩

Share

Metrics

Record views

86

Files downloads

1294