Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

La résection veineuse systématique lors des duodénopancréatectomies pour un adénocarcinome de la tête du pancréas résécable est-elle justifiée ? A propos de 132 patients

Résumé : Introduction : La chirurgie avec des marges de résection R0 associée à une chimiothérapie adjuvante est le seul traitement à visée curative dans la prise en charge des adénocarcinomes (ADK) de la tête du pancréas. Les résections veineuses (RV) permettent d’augmenter le nombre de sujets résécables.Objectif : Evaluer l’intérêt d’une RV de veine porte ou veine mésentérique supérieure (VP/VMS) systématique lors des duodénopancréatectomies (DP) en comparant les patients opérés d’une DP sans RV (DP), d’une DP avec RV et veine saine sur l’analyse anatomopathologique définitive (DPRV-) de ceux présentant un envahissement veineux (DPRV+). Une analyse en sous-groupe était réalisée selon que la RV avait été décidée en pré- ou peropératoire.Matériel & Méthode : De janvier 2008 à juin 2014, 132 patients opérés d’une DP pour un ADK de la tête du pancréas localisé et clairement résécable ou résécable borderline sur la veine ont été inclus. L’indication d’une RV était prise soit en préopératoire devant des signes scannographiques suspectant un envahissement veineux soit en peropératoire laissé à l’appréciation du chirurgien ne retrouvant pas de plan de clivage entre la tumeur et la veine. La survie a été comparée entre les groupes de patients (DP), (DPRV+) et (DPRV-) ainsi qu’en fonction de la décision pré- ou peropératoire de la RV.Résultats : Au total, 47 RV ont été réalisées. Parmi ces RV, la veine était envahie pour 27 cas (57.4%) et était saine chez 18 malades (38.3%); dans 2 cas le statut d’envahissement de la veine n’était pas connu. La survie globale des patients du groupe (DP) n’était pas significativement différente de celle des patients opérés d’une RV avec une veine saine (DPRV-), les taux à 1 et 3 ans étaient respectivement de 82.5% et 43.7% et 95.0% et 43.7%, avec une médiane de survie de 28.3 mois et25.9 mois (p=0.740). Le taux de R0 était significativement supérieur pour le groupe (DPRV-) par rapport au groupe (DP), 61.1% versus 47.1% (p=0.021). La décision de RV était prise en préopératoire chez 26 patients et en peropératoire pour 21 patients. La survie globale était significativement altérée dans le groupe de patient (DPRV pré-op.). Les médianes de survie globale étaient de 19.8 mois [9.9-23.3] pour le groupe (DPRV pré-op.) versus 26.0 mois [20.2-66.7] pour le groupe (DPRV per-op.) et 28.3 mois [21.1-38.3] pour le groupe (DP), avec respectivement p= 0.018 et p= 0.008.Conclusion : Cette étude rétrospective ne permet pas de conclure que les RV systématiques de VP/VMS dans la prise en charge des adénocarcinomes de la tête du pancréas résécables soient justifiées. La survie globale des patients opérés d’une DP avec RV retrouvant une veine saine sur l’analyse anatomopathologique, était comparable à celle des patients bénéficiant d’une DP sans RV. Avec un taux R0 significativement supérieur dans le groupe (DPRV-)
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [45 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733366
Contributor : Colette Orange Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:48:41 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:36:43 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 3:03:54 AM

File

BUMED_T_2015_ALVES_NETO_BEATRI...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733366, version 1

Citation

Béatrice Alves Neto. La résection veineuse systématique lors des duodénopancréatectomies pour un adénocarcinome de la tête du pancréas résécable est-elle justifiée ? A propos de 132 patients. Sciences du Vivant [q-bio]. 2015. ⟨hal-01733366⟩

Share

Metrics

Record views

31

Files downloads

291