Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Evolution à court et à long terme des dissections aortiques spontanées prises en charge au C.H.U. de Nancy

Résumé : Introduction : La dissection de l'aorte est une pathologie grave au pronostic souvent sombre même en cas de prise en charge adaptée. Nous proposons d'observer l'évolution à court et long terme des sujets pris en charge dans notre centre pour dissection aortique et de comparer l'évolution des dissections de type A par rapport aux dissections de type B.Matériel et méthode : Entre le 1er janvier 1994 et le 31 décembre 2011, 370 patients (243 types A et 127 types B) ont été inclus. On analyse rétrospectivement les caractéristiques cliniques et opératoires. Les analyses de survies sont réalisées par méthode de Kaplan Meier et par un modèle de Cox. Résultats : pour les dissections de type A, 95 % des sujets sont pris en charge chirurgicalement. La mortalité hospitalière varie selon la présentation clinique (9 % en cas de présentation non compliquée, 43% en cas de présentation clinique compliquée). La survie à 1 an, 5 ans et 10 ans d'un sujet opéré pour dissection de type A est de 76 %, 65 % et 49 %. La réalisation d'un arrêt circulatoire a un effet néfaste sur la survie avec un risque de décès multiplié par 2 ([1,3 ; 3,2], p = 0,003). Pour les dissections de type B, 88 sujets (71 %) n'ont pas de fermeture de la porte d'entrée et 38 sujets (29 %) nécessite la fermeturechirurgicale de la porte d'entrée par chirurgie à ciel ouvert (53 %), endoprothèse aortique (26 %), remplacement de l'aorte ascendante pour dissection rétrograde (13 %) et procédure hybride type frozen elephant trunk (8 %).La mortalité hospitalière diffère selon la fermeture ou non de la porte d'entrée (26 % vs 7 %, p = 0,01). Il n'y pas de différence significative en terme de survie en fonction de la réalisationou non d'une fermeture de la porte d'entrée et la survie à 1 an, 5 ans et 10 ans est de 82 %, 66 %, 51 %. Lorsqu'on compare les types A et les types B, on constate une différence significative en terme de survie sans évènement lié à la dissection en faveur des dissection de type A (p = 0,005) mais il n'y a pas de différence significative en terme de survie sans décès (p = 0,6).Conclusion : la mortalité hospitalière des dissections de type A est très influencée par la présentation clinique initiale et l'arrêt circulatoire influence beaucoup la survie à long terme. Si la fermeture de la porte d'entrée semble jouer un rôle sur l'apparition d'évènement en lien avec la dissection de type A et de type B, il ne semble pas influencer la mortalité toutes causes confondues
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [38 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733504
Contributor : Colette Orange Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:54:27 PM
Last modification on : Wednesday, July 29, 2020 - 12:12:01 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 7:14:24 AM

File

BUMED_T_2013_MARTIN_CECILE.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733504, version 1

Citation

Cécile Martin. Evolution à court et à long terme des dissections aortiques spontanées prises en charge au C.H.U. de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01733504⟩

Share

Metrics

Record views

30

Files downloads

2681