Pourquoi les médecins généralistes ne donnent-ils que rarement suite aux violences qui leurs [sic] sont faites ? - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Why don’t general practitioners follow up after being a victim of violence ?

Pourquoi les médecins généralistes ne donnent-ils que rarement suite aux violences qui leurs [sic] sont faites ?

Abstract

L’insécurité qui touche la profession médicale n’est plus à démontrer. Pour limiter et contrer cette violence, instances ordinales et juridiques ont mis en œuvre des mesures, comme la fiche de déclaration des incidents.Pourtant les médecins généralistes victimes y ont rarement recours. Améliorer la prise en charge des médecins victimes et prévenir l’insécurité nécessiteraient une déclaration plus systématique des faits par les médecins concernés.Nous avons cherché à comprendre pourquoi les médecins généralistes ne déclarent pas la plupart des actes de violences dont ils sont victimes. Dans ce but, nous avons réalisé une étude qualitative, par entretiens semi-dirigés auprès de seize médecins généralistes.Treize causes de sous-déclaration ont été identifiées. Parmi elles, la méconnaissance des mesures, notamment ordinales ainsi que la charge de travail supplémentaire que cela impliquait pour un résultat décevant. Plus de la moitié des médecins intégraient cette violence à leur travail, au même titre que la violence sociétale qui touche d’autres corps de métier. Mais surtout, ils la classaient bien loin derrière l’insécurité engendrée par la responsabilité et le risque d’erreur médicale.Les médecins interrogés proposaient des solutions pour améliorer leur sécurité notamment lors des situations à risques comme les visites à domicile ou gardes.Lever ce tabou passerait par une meilleure connaissance des mesures de déclarations existantes et une coopération efficace entre le Conseil National de l’Ordre des Médecins et les instances juridiques. Pour les médecins interrogés, cela permettrait de faire un état des lieux précis de l’insécurité, et de décliner les mesures qui visent à améliorer la sécurité des médecins de façon locale
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2014_FOURNANE_YAMINA.pdf (1.48 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733611 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733611 , version 1

Cite

Yamina Fournane. Pourquoi les médecins généralistes ne donnent-ils que rarement suite aux violences qui leurs [sic] sont faites ?. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01733611⟩
68 View
480 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More