Evaluation des effets néonatals de l'exposition in utero de l'azithromycine dans la prévention du travail préterme - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Evaluation of neonatal effect of pre-natal exposure to azithromycin for the prevention of preterm labour

Evaluation des effets néonatals de l'exposition in utero de l'azithromycine dans la prévention du travail préterme

Abstract

A l'hôpital Sainte Justine à Montréal au Canada, l'azithromycine est utilisé chez certaines patientes dans la prévention du travail préterme.Nous nous sommes demandés si les enfants issus de mères traitées pour la prevention du travail préterme, présentaient plus d'infections néonatales et/ou avec un profil de résistance particulier que les enfants non exposés in utero mais nés de mères ayant les mêmes complications obstétricales.Notre étude rétrospective compare deux groupes d'enfants : exposés ou non à l'azithromycine in utero pour la prévention du travail préterme et dont les mères ont été incluses dans une autre étude sur l'efficacité de l'azithromycine dans la prolongation de la grossesse.Les caractéristiques néonatales ont été relevées à partir des dossiers médicaux de la mère et du nouveau-né grâce à une grille de recueil standardisée.Les nouveau-nés inclus dans le groupe exposés à l'azithromycine sont au nombre de 113, comparés à 102 nouveau-nés non exposés. Le nombre d'infections néonatales est significativement plus élevé dans le groupe exposé que dans le groupe non exposé (28 vs 5, p<0,001). Cependant lors d'une analyse en sous-groupe d'âge gestationnel comparable, la différence de nombre d'infections néonatales n'est pas significative. Une régression logistique met en évidence un lien entre l'âge gestationnel, la présence de chorioamniotite, la prise d'autres antibiotiques par la mère et le tauxd'infection. Nous pouvons supposer une relation multifactorielle entre le taux d'infection et l'exposition à l'azithromycine. Par ailleurs nous constatons comme principal biais que le nombre defacteurs de risque de travail préterme des mères ayant reçue de l'azithromycine est plus important que les mères n'ayant pas reçu l'azithromycine.Cette étude ne nous permet donc pas de conclure à un lien, mais elle émet l'hypothèse d'une relation entre la prise d'azithromycine pendant la grossesse pour le travail préterme et une incidence augmentée d'infections néonatales.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUPHA_T_2012_MAYER_JOSEPHINE.pdf (1.31 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733618 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733618 , version 1

Cite

Joséphine Mayer. Evaluation des effets néonatals de l'exposition in utero de l'azithromycine dans la prévention du travail préterme. Sciences pharmaceutiques. 2012. ⟨hal-01733618⟩
27 View
20 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More