Adolescents et santé bucco-dentaire: savoirs, pratiques, perception, une enquête - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2006

Adolescents et santé bucco-dentaire: savoirs, pratiques, perception, une enquête

Abstract

But: étudier la perception parles adolescents de leur santé orale, leurs connaissances, leurs pratiques d'hygiène, leurs habitudes de soin, leur vision des soins dentaires et de leur praticien.Méthode: Un questionnaire anonyme distribué à 118 élèves de 4ème et 3ème en Haute-Saône.Résultats : 83% des adolescents interrogés ont déjà eu mal aux dents. 86% sont satisfaits de leursanté buccale, et 69% de l'apparence de leurs dents. Les connaissances sur la nocivité des aliments et des pratiques alimentaires sont insuffisantes. Le grignotage est très fréquent, surtout chez les filles et à la campagne. Les habitudes d'hygiène semblent correctes, avec 95% des participants sebrossant les dents au moins deux fois par jour. On constate un écart entre les connaissances des adolescents et leurs pratiques ; ils ne font pas bien la relation entre ce qu'ils savent et ce qu'ils font. La motivation principale pour le brossage n'est pas d'éviter les caries, mais la propreté. Plusd'un quart attend d'avoir un problème ou une douleur pour consulter, en particulier les garçons, fumeurs, de père sans emploi ou absent. Presque la moitié ont peur d'aller chez le dentiste, essentiellement ceux qui ont déjà eu mal aux dents, et dont plus de la moitié parce que le dentiste leur a déjà fait ma l; ce sont notamment des filles, qui fument ou boivent, dont le père est sansemploi. Les parents restent très importants pour le suivi dentaire des adolescents : ceux-ci sont mieux suivis lorsque leur mère ne travaille pas, alors qu'ils sont moins bien suivis si c'est leur père qui ne travaille pas, de même que s'ils vivent avec un seul adulte. Les dentistes sont plutôt bien vus par leurs jeunes patients, avec 83% ayant une perception positive. Pourtant environ la moitiédes adolescents ressent la nécessité de pédodontistes ; ce sont essentiellement des filles, âgées, anxieuses, de père sans emploi, appréciant peu leur praticien.Conclusion: Il reste des efforts à faire au niveau de l'information et de la prévention, notamment au sujet du grignotage, grâce à des programmes d'éducation à la santé, à la fois générale et orale,et à un investissement marqué des systèmes de santé. Il faudrait que les adolescents comprennent mieux les mécanismes de fonctionnement pour pouvoir bien appliquer ce qu'ils savent.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_TD_2006_MARCHAL_NATHALIE.pdf (3.82 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01733650 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733650 , version 1

Cite

Nathalie Marchal. Adolescents et santé bucco-dentaire: savoirs, pratiques, perception, une enquête. Sciences du Vivant [q-bio]. 2006. ⟨hal-01733650⟩
122 View
273 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More