Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

La qualité de la vie sexuelle de la femme après cure d'incontinence urinaire d'effort par bandelettes sous urétrale par voie transobturatrice : étude quantitative

Résumé : INTRODUCTION : L'incontinence urinaire touche des millions de femmes à travers lemonde. C'est une véritable maladie physiquement et socialement invalidante. Elle a, en effet, des répercussions sur la sexualité de la femme, provoquant, notamment, une diminution de l'estime de soi. Les bandelettes transobturatrices permettent de guérir l'incontinence urinaire mais leur influence sur la qualité de vie sexuelle est moins bien documentée, et sera, de ce fait, l'objet d'étude de cette thèse.METHODE : L'étude Surgimesh® Sling, dirigée par le P. Hermieu, a évalué la qualité de vieet celle de la sexualité après cure d'incontinence urinaire d'effort par TOT à 1 an. Nousreprenons cette étude quantitative, longitudinale et prospective. Lors d'un entretientéléphonique, une évaluation à 5 ans est réalisée par l'intermédiaire de questionnairesanalogiques portant sur la continence, la qualité de vie et de la sexualité auprès de 33 patientes du centre mosellan.RESULTATS : 28 sur 33 patientes incluses dans l'étude ont répondu au téléphone. Sur les 5 restantes, 4 ont changé de numéro et 1 est décédée. 3 n'ont pas voulu répondre aux questions traitant la sexualité. Il y a 19 patientes qui ont été évaluées à 1 et 5 ans et 9 uniquement à 5 ans. Sur les 25 patientes qui ont accepté d?évaluer leurs relations sexuelles depuis l?intervention : 5 n'en ont pas, 6 relèvent une dégradation, 12 n'observent pas de changement, 2 constatent une amélioration. Chez les patientes ne relevant pas de changement, 4 seulement atteignent un score inférieur ou égal à 5/10. L?étude statistique des résultats montre que la qualité de vie sexuelle ne s'est statistiquement pas améliorée à 5 ans par rapport à la situation préopératoire test Wilcoxon : p : 0,932 Il n'y a, de plus, pas de changement statistiquement significatif entre 1 an et 5 ans postopératoires.DISCUSSION : L'échantillon est réduit. Cependant, une amélioration grâce aux bandelettesn'est constatée que par 3 patientes, 6 notent une détérioration dont 5, parmi celles-ci, peuvent être liées à la cure d'incontinence. 4 femmes n'observent pas de changement, souffrant de la persistance d'une mauvaise qualité de leur sexualité. Chez 3 d'entre elles, la pose de bandelettes pourrait en être la cause. 1 personne ayant arrêté toute relation sexuelle pour des raisons inconnues s'ajoute à ce groupe de femmes, cette dernière connaissant une récidive de son incontinence urinaire. Ainsi, nous pouvons estimer que 9 personnes soit 36 % sont insatisfaites de l'opération. Il sera, toutefois, intéressant de connaître les résultats de l'étude dans son ensemble pour déterminer l'effet des bandelettes à long terme sur la sexualité
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [76 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733682
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:03:19 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:23 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, September 5, 2018 - 7:10:55 AM

File

BUMED_T_2013_LOEFFLER_ALEXIA.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733682, version 1

Citation

Alexia Loeffler. La qualité de la vie sexuelle de la femme après cure d'incontinence urinaire d'effort par bandelettes sous urétrale par voie transobturatrice : étude quantitative. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01733682⟩

Share

Metrics

Record views

54

Files downloads

2454