De la réhabilitation du sourire : optimisation de l'alliance orthodontie, chirurgie orthognathique, prothèse - Archive ouverte HAL Access content directly
Master Thesis Year : 2009

De la réhabilitation du sourire : optimisation de l'alliance orthodontie, chirurgie orthognathique, prothèse

(1)
1

Abstract

La malocclusion dicte le cheminement de la réhabilitation d'un sourire. Le patient candidat à la chirurgie orthognathique présente un décalage et des compensations en conséquence. Que ces dernières soient alvéolaires, ou qu'elles soient le résultat d'échecs ou de compromis thérapeutiques précédents, elles sont autant de barrières à lever pour retrouver une fonction occlusale et une denture compatibles avec la santé, le confort, et l'esthétique du patient. Guidage, calage et centrage sont les objectifs qui unissent les disciplines au service du traitement. L'assainissement buccal et la recherche d'une occlusion stable et équilibrée sont primordiaux avant toute considération esthétique. Mais parce qu'elle est souvent le motif de la consultation, la beauté du sourire ou sa recherche doivent être un aboutissement. Aussi, les critères de l'esthétique du sourire étant fort nombreux, l'utilisation d'une check list initiale détaillée et concertée semble indispensable. Parce que les points de vue et connaissances des cliniciens des différentes disciplines divergent, leur concertation dès le diagnostic est importante. Tout au long du traitement, si chacun des thérapeutes connait et remplit sa fonction, si chacun oeuvre pour servir les autres et en étant conscient de l'apport potentiel de ces derniers ; alors la synergie peut opérer. Il existe un spectre d'action plus ou moins large et précis pour chacune des disciplines. Le cas complexe requiert à la fois l'amplitude d'action de la chirurgie orthognathique, la précision et la discrétion de l'orthodontie moderne notamment en technique linguale individualisée, et la finition esthétique et occlusale de la prothèse. L'odontologie moderne se veut globale car les mêmes causes produiront toujours les mêmes effets. Elle doit également être a minima mutilante. Aussi, il est bon de garder à l'esprit la notion de gradient thérapeutique impartissant toujours un traitement, ou une part de traitement, à la discipline la moins mutilante.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_TD_2009_BOONEN_GUILLAUME.pdf (19.89 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733749 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733749 , version 1

Cite

Guillaume Boonen. De la réhabilitation du sourire : optimisation de l'alliance orthodontie, chirurgie orthognathique, prothèse. Sciences du Vivant [q-bio]. 2009. ⟨hal-01733749⟩
101 View
26 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More