Les pathogènes émergents d'origine hydrique: microsporidies et coccidies - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2001

Les pathogènes émergents d'origine hydrique: microsporidies et coccidies

Abstract

Ce travail, consacré aux pathogènes émergents d'origine hydrique s'articule en deux parties : la première vise à réaliser une synthèse bibliographique des données américaines majoritairement et la seconde décrit plus précisément deux protozoaires émergents : les microsporidies et les coccidies.Les maladies rapportées par le Center for Disease Control représentent une petite partie des cas associés à des agents pathogènes d'origine hydrique, car il existe un nombre difficile à évaluer des cas non rapportés. L'objectif du CDC est de réaliser des enquêtes épidémiologiques sur les pathologies reliées à la consommation d'eau de boisson ou à la fréquentation d'eaux récréationnelles en s'appuyant exclusivement sur les données fournies par chaque état. Cette démarche est intéressante mais elle a des limites, les unes liées à une sous-déclaration des cas dela part des états, les autre liées à la difficulté d'identifier les agents responsables de ces épidémies, En effet, dans les pathologies virales, parasitaires et bactériennes, de nouveaux micro-organismes sont incriminés et leurdétection ne fait souvent pas encore l'objet de techniques de routine. Malgré ces faiblesses, les informations fournies par le CDC ont permis d'améliorer dans bon nombre de cas la qualité microbiologique des eaux de boisson et de loisirs. .Par contre, en France, les informations sont rares, et le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire relate seulement quelques épidémies de légionellose et de shigellose.Pour les microsporidies et les coccidies, on remarque que la répartition des pathologies est cosmopolite, qu'elles affectent surtout des patients atteints du SIDA, mais également les immunocompétents, et que le réservoir de cesmicro-organismes est le milieu hydrique. Les manifestations cliniques de ces pathologies sont variées, leur diagnostic est parfois difficile et les récidives après traitement sont fréquentes. Les études épidémiologiques malgré leurs faiblesses sont riches en informations très utiles pour la santé publique. Elles permettent notamment d'assister à l'émergence de nouvelles pathologies d'origine hydrique et par voie de conséquence; sont à l'origine de nouvelles législations et de nouveaux traitements destinés à protéger le consommateur.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDPHA_T_2001_PERROT_FANNY.pdf (21.97 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01733800 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733800 , version 1

Cite

Fanny Perrot. Les pathogènes émergents d'origine hydrique: microsporidies et coccidies. Sciences pharmaceutiques. 2001. ⟨hal-01733800⟩
65 View
26 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More