Prévalence de l'hypertrophie ventriculaire gauche chez le patient hypertendu. Revue de la littérature et estimation de la prévalence en France en 2000 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2012

Prevalence of left ventricular hypertrophy in hypertensive patients : a systematic review and estimate for the year 2000 in France

Prévalence de l'hypertrophie ventriculaire gauche chez le patient hypertendu. Revue de la littérature et estimation de la prévalence en France en 2000

Abstract

Contexte : Dans l'hypertension artérielle, la présence d'une hypertrophie ventriculaire gauche (HVG) est fortement prédictive de morbimortalité cardiovasculaire.Objectif : L'objectif était de réaliser une revue systématique de la littérature sur la prévalence de l'HVG chez le patient hypertendu et d'estimer la prévalence dans une population de patients hypertendus suivis en médecine générale.Méthode : Les articles présentant des données de prévalence, publiés du premier janvier 2001 au 31 juillet 2012, ont été recherchés dans la base MEDLINE. Tous les patients hypertendus sans antécédents cardiovasculaires vus consécutivement en consultation par 10 médecins généralistes lorrains d'octobre 1999 à avril 2000 ont été recrutés. Résultats : Dans les 20 études incluses (19108 patients, 45,5 % hommes,13 critères ECG et 3 critères échocardiographiques utilisés pour établir le diagnostic d'HVG), la prévalence varie de 7,5 à 20.5 % pour le critère de Sokolow-Lyon, de 11 à 25,4 % pour le produit de Cornell ; la prévalence combinée est de 16,6 %, de 16,3 % pour les populations caucasiennes et 28,4 % pour les populations d'origine africaine (p<10-6), de 16,6 % pour les hommes et 14,4 % pour les femmes (p<0,001). La prévalence de l'HVG diagnostiquée par l'échocardiographie varie de 14.9 à 75.5 %selon l'indexation de la masse ventriculaire gauche ; la prévalence combinée est de 33 %, de 25,7 % pour les populations caucasiennes et 34,3 % pour les populations d'origine africaine (p<10-6), de 32,7 % pour les hommes et 40,9 % pour les femmes (p<10-6). 1086 patients ont été inclus; la prévalence de l'HVG était de 22 % avec le produit de Cornell et de 3 % avec le critère de SokolowLyon. Conclusion : En pratique médicale de soins primaires, l'HVG affecte un cinquième des patients hypertendus. Compte tenu de l'importance pronostique de l'HVG, l'ECG est en routine un outil à part entière de stratification du risque cardiovasculaire du patient hypertendu.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2012_GASTE_PASCALE.pdf (7.59 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01733838 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733838 , version 1

Cite

Pascale Gasté. Prévalence de l'hypertrophie ventriculaire gauche chez le patient hypertendu. Revue de la littérature et estimation de la prévalence en France en 2000. Sciences du Vivant [q-bio]. 2012. ⟨hal-01733838⟩
89 View
1739 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More