Pratique d'une activité sportive et ses facteurs limitants dans une population d'adultes obèses : diminution des affects dépressifs et possibilités d'action par le médecin généraliste - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Practice of physical activity and limiting factors within a population of obese adults : decrease of depressive affects and action's possibilities by the general practitioner

Pratique d'une activité sportive et ses facteurs limitants dans une population d'adultes obèses : diminution des affects dépressifs et possibilités d'action par le médecin généraliste

Abstract

Introduction. L'activité physique fait partie intégrante de la prise en charge de l'obésité, mais en pratique beaucoup d'adultes obèses sont inactifs. Matériel et Méthodes. Il s'agit d'une étude descriptive de 95 adultes obèses consultant un médecin généraliste à Senones (Vosges). Ils ont rempli un questionnaire sur l'anxiété et la dépression, sur la qualité de vie liée à la santé, sur leur pratique d'activité physique et une balance décisionnelle sur les facteurs favorisant et limitant la pratique d'une activité physique. Résultats. Parmi ces patients, 24,2 % avaient un score élevé d'anxiété, 9,5 % un score élevé de dépression. La dépense énergétique liée aux activités physiques de loisirs était en moyenne de 1 435,8 +/-­ 1 891,4 MET-­minutes (Metabolic Equivalent Task) par semaine. La qualité de vie liée à la santé somatique était plus élevée chez les personnes les moins obèses : 42,4 (sur 100) chez les personnes avec un Indice de Masse Corporelle (IMC) entre 30 et 35 kg/m2 et 37,7 chez les personnes avec un IMC supérieur ou égal à 35 kg/m2 (p = 0,03). Une dépense énergétique de loisirs de 100 MET de plus par semaine était associée à un score de dépression du questionnaire HAD plus bas de 14 points (p = 0,0419). Les facteurs limitant la pratique d'activité physique étaient le manque de motivation (67,4 % des sujets), les douleurs (49,5 %), le poids élevé (42,1 %), la dyspnée d'effort (33,7 %) et le manque de temps (31,6 %). Discussion. Le médecin généraliste est un acteur important dans la promotion de l'activité physique, notamment chez les patients obèses et chez ceux souffrant de dépression. L'utilisation de la balance décisionnelle permet d'identifier et de contourner les obstacles à la pratique d'une activité physique
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2013_GALLISSOT_PIERROT_ELISE.pdf (3.47 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01734169 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01734169 , version 1

Cite

Elise Gallissot-Pierrot. Pratique d'une activité sportive et ses facteurs limitants dans une population d'adultes obèses : diminution des affects dépressifs et possibilités d'action par le médecin généraliste. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01734169⟩
486 View
624 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More