Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Analyse à long terme de la bulle de filtration après chirurgie de glaucome, par échographie ultrasonore

Résumé : Objectif : Analyser la fonctionnalité de la bulle de filtration par UBM (Ultrasound Biomicroscopy) et la confronter à la mesure de la pression intraoculaire (PIO), au type de chirurgie réalisé et à la mesure de l angle irido-cornéen.Patients et méthodes : Il s'agit d'une étude prospective observationnelle, incluant 46 yeux de 42 patients opérés de chirurgie de glaucome, entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2010. Nous avons réalisé 17 chirurgies combinées (glaucome et cataracte) et 29 chirurgies filtrantes seules. Toutes les opérations ont été réalisées par le même opérateur avec instillation de Mitomycine C durant l'intervention. Les patients ont été examinés de manière régulière, avec une mesure de l'acuité visuelle, de la PIO à l'aplanation, un examen biomicroscopique et un fond d'oeil à chaque examen ; ainsi qu'une UBM au dernier examen. Nous avons classé les bulles de filtration selon laclassification échographique de Yamamoto et al. : bulles fonctionnelles (type L - hyporéflective) et bulles non fonctionnelles (type H - hyperréflective, type E - encapsulée et type F - plate).Résultats : Le suivi moyen est de 21 mois (± 3,7). Nous avons noté une baisse très significative de la PIO, passant d'une PIO préopératoire moyenne de 23,2 mmHg (± 9,4) à une PIO moyenne de 14,7 mmHg (± 3,3) (p < 0,001). Nous avons identifié 36 bulles fonctionnelles (type L) et 10 bulles non fonctionnelles (dont 1 de type H, 7 de type F et 2 de type E). Il n'y a pas de différence morphologique significative entre les bulles de filtration après chirurgie combinée et après chirurgie filtrante seule (p = 0, 072). Nous n'avons pas trouvé de différence morphologique entre les bulles de filtration après trabéculectomie et après sclérectomie (p = 0,394). Les bulles defiltration sont significativement plus fonctionnelles lorsque la PIO postopératoire immédiate est inférieure ou égale à 6 mmHg (p = 0,028). Nous n'avons pas trouvé de différence entre la fonctionnalité des bulles de filtration et la mesure moyenne de l'angle irido-cornéen. Conclusion : Notre étude rapporte 78 % de bulles fonctionnelles après un délai moyen de 21 mois après la chirurgie. Le type de chirurgie ne semble pas interférer avec le type morphologique de la bulle de filtration à distance, cependant la PIO postopératoire immédiate inférieure ou égale à 6 mmHg est un facteur de bon pronostic. L'UBM est un très bon outil pour le suivi des patients opérés de chirurgie de glaucome. En mettant en évidence les complications spécifiques aux bulles de filtration, l'échographie ultrasonore permet une prise en charge adaptée à chaque patient
Document type :
Master thesis
Complete list of metadatas

Cited literature [28 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01734436
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 4:40:00 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:18 PM
Long-term archiving on: : Monday, September 10, 2018 - 5:57:20 PM

File

BUMED_T_2013_PREMY_SHANOUR.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01734436, version 1

Citation

Shanour Premy. Analyse à long terme de la bulle de filtration après chirurgie de glaucome, par échographie ultrasonore. Sciences du Vivant [q-bio]. 2013. ⟨hal-01734436⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

30