« Soy Nero » : l’enfer, c’est l’extérieur - Université de Lorraine Access content directly
Other Publications The Conversation France Year : 2016

« Soy Nero » : l’enfer, c’est l’extérieur

Abstract

En cette rentrée 2016, le cinéma constitue plus que jamais une puissante chambre d’écho pour qui voudrait saisir les angoisses du temps. Car nombreux sont les films de la saison qui paraissent directement branchés sur les lignes à haute-tension qui enserrent notre futur immédiat dans un inquiétant champ de forces : démocraties mortellement gangrenées par le populisme, guerres sans fin au Moyen-Orient, crise migratoire, terrorisme international, surenchère sécuritaire et surveillance de masse… Et s’il convient d’éviter comme la peste l’opportuniste Nocturama, dans lequel Bertrand Bonello mélange gauchisme fassbinderien, attaques djihadistes et chic germanopratin avec le doigté d’un DJ de la Techno Parade, on peut en revanche se précipiter en toute confiance sur Soy Nero de Rafi Pitts, qui sort en salles le 21 septembre.
No file

Dates and versions

hal-01738432 , version 1 (20-03-2018)

Licence

Attribution - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-01738432 , version 1

Cite

Vincent Lowy. « Soy Nero » : l’enfer, c’est l’extérieur. 2016, pp.[En ligne]. ⟨hal-01738432⟩
64 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More