Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Prise en charge des récidives de glioblastomes : Place de la chimiothérapie. Etude descriptive rétrospective au sein de trois centres du groupe N.E.N.O. (Nord Est Neuro-oncologie)

Résumé : Les glioblastomes (GBM) sont des tumeurs primitives du système nerveux central de mauvais pronostic. Leur prise en charge initiale est aujourd'hui bien codifiée chez les patients de moins de 70 ans. Il s'agit de l'utilisation du Témozolomide et de la radiothérapie dans le cadre du protocole dit de « Stupp » (4). L'échappement au Témozolomide est, sauf exceptions, constant et les chimiothérapies de seconde ligne ne font pas consensus.Elles offrent des taux de réponse de l?ordre de 5 à 20% sans bénéfice clinique documenté et avec une tolérance souvent médiocre (2). Depuis 2007, les thérapies à visée anti-angiogénique et notamment le Bévacizumab (BVB) sont venues s'ajouter à l'arsenal thérapeutique « conventionnel ».L'objectif de ce travail rétrospectif est de décrire la prise en charge de patients atteints de glioblastomes, dans trois villes du Nord-Est : Nancy, Reims et Strasbourg. Nous nous sommes particulièrement intéressés à l'impact del'utilisation de BVB sur la survie.Cette étude concerne des patients dont le diagnostic a été établi entre 2006 et 2008. Au total 321 dossiers ont été étudiés ; nous n'avons retenus que les patients ayant eu au moins une récidive de GBM traitée, soit 133 dossiers. Le sex ratio homme/femme est de 2,5, l'âge moyen au diagnostic est de 58 ans. Les principaux signes révélateurs de la maladie sont l'hypertension intracrânienne et l'épilepsie. La prise en charge initiale consiste, pour une majorité depatient (64 %) en une exérèse chirurgicale et 86,2% des patients ont suivi un protocole Stupp. Pour plus de 50% des patients, le diagnostic de chaque récidive a été établi à la fois cliniquement et radiologiquement. Les autres patients ont soit montré uniquement des signes cliniques de récidive soit des signes de progression radiologique. La progression radiologique est principalement locale pour les trois récidives. En écartant les patients ayant reçu des soins palliatifs, la quasi-totalité des patients en récidive a été traitée par chimiothérapie : 95% des patients en 1ère récidive (n=126/133), 95% en 2nde récidive (n=69/73) et 100% en 3ème récidive (n=26/26). Seuls quelques patients ont été réopérés (n=7 en 1ère récidive et n=2 en 2nde récidive) ou réirradiés (n=11 en 1ère récidive, n=4 en 2nde récidive etn=2 en 3ème récidive).Si l'on considère Bévacizumab (BVB), on constate qu'il est utilisé dans un tiers à la moitié des cas selon le rang de la récidive considérée. BVB est utilisé seul ou en association à un autre cytotoxique.La réponse aux différents traitements est variable avec une augmentation des non-répondeurs au fur et à mesure des lignes de traitements. L'influence de l'indice de Karnofsky ou de l'âge au diagnostic sur la survie n'a pas été démontrée dans ce travail. Dans cette population et quelque soit la prise en charge de la récidive, la médiane de survie globale est d'environ 18 mois [5-50 mois]. Chez les patients ayant reçu BVB à un moment de leur prise en charge, la survie globale médiane est de plus de 20 mois [7-50 mois] et est significativement différente de celle observée pour les patients qui n'ont pas reçu BVB qui est de 13,5 mois [5-41 mois]. Les survies sans progression (PFS) semblent significativement différentes entre les patients qui ont reçu BVB et ceux qui n'en ont pas eu : la PFS jusqu'à la 2nderécidive est de 5,5 mois avec BVB contre 3,1 mois sans BVB et la PFS jusqu'à la 3ème récidive est de 5 mois avec BVB contre 2 mois sans BVB. Cependant, les résultats observés ne permettent pas de conclure sur une réelleamélioration de la PFS apportée par BVB, surtout à long terme.Ce travail s'inscrit dans la dynamique des projets du groupe NENO (Nord Est Neuro-Oncologie), visant à standardiser les pratiques professionnelles et à construire des référentiels de neuro-oncologie rationnels. Seule des études randomisées prospectives permettront de définir une stratégie de choix pour la prise en charge des récidives de GBM.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [13 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01738834
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Tuesday, March 20, 2018 - 5:29:46 PM
Last modification on : Friday, October 23, 2020 - 4:50:20 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 11, 2018 - 9:12:28 PM

File

SCDPHA_T_2011_BARTECKI_PERRINE...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01738834, version 1

Citation

Perrine Bartecki. Prise en charge des récidives de glioblastomes : Place de la chimiothérapie. Etude descriptive rétrospective au sein de trois centres du groupe N.E.N.O. (Nord Est Neuro-oncologie). Sciences pharmaceutiques. 2011. ⟨hal-01738834⟩

Share

Metrics

Record views

53

Files downloads

2942