Risque nutritionnel au CHU de Fort de France - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2002

Nutritional risk at Fort de France Hospital

Risque nutritionnel au CHU de Fort de France

Abstract

Background and aims: Malnutrition related to hospitalization is a frequent and often unrecognized syndrome. Its consequences are important both medically and financially as it can significantly contribute to longer hospital stay, increased morbidity, and mortality. This study evaluated prevalence of nutritional risk on admission and management of patients at risk in different clinical units.Patients and methods: Thirty-day studies were conducted in the departments of Gastroenterology, Internal Medicine and Pediatrics from March 1st to August 31st, 1999.The study evaluated 203 adults (mean age: 67 ± 1 years) and 42 children (mean age: 6 ± 0.5 years) hospitalized for more than 48 hours. Patients suffering from oedema or AIDS were not included. On admission, the Reilly score was used to assess nutritional risk. By comparing nutritional supply versus recommended dietary allowances (RDA), we were able to assess management of patients.Evaluation was based on the changes in anthropometrie measurements of weight, skin folds, mid-arm circumference (MAC) and mid-arm muscle circumference (MAMC) observed at least at a weekly interval. Results: On admission, 35% of children exhibited a weight for height ratio of < 90% and 17% of adults had a BMI of < 20 kg/rn". A mean or major risk for malnutrition (score of> 5 on the Reilly scale) was observed in 54% of patients admitted. Patients consumed 67 ± 10% of thedaily RDA. During a mean hospitalization of 12 ± 1 days, variations in MAC (mean: - 0.85 ± 0.05 cm), MAMC (mean: - 0.58 ± 0.04 cm) and total skin folds (mean: - 1.95 ± 0.14 mm) were significant (p < 0,01). Variations in weight were not significant (mean: -0,08 ± 0,13 kg). Conclusion: The results of our study illustrate the prevalence of malnutrition during hospitalization as well as the need to improve patient nutritional management in our hospital. The creation of a local Nutritional Team will facilitate this goal.
La dénutrition est un syndrome fréquent et souvent méconnu en milieu hospitalier. Ses conséquences sont importantes sur le plan médical et financier, car elle augmente la durée d'hospitalisation, la morbidité et la mortalité. Cette étude évalue le risque nutritionnel et sa prise en charge, dans quatre unités d'hospitalisationd'enfants et d'adultes au CHR de Fort de France (Gastroentérologie, Médecine interne, Pédiatrie ). Patients et méthodes : Cette enquête a été effectuée sur un mois dans chaque unité entre le 1/03 et Je 31/08/1999 chez tous les patientshospitalisés pendant plus de 48H : 203 adultes (67 ±Ians) et 42 enfants (6 ± 0,5ans), à l'exception des patients atteints de SIDA ou d'un syndrome oedémateux. Le risque de dénutrition à l'admission a été évalué à l'aide duscore de Reilly. La prise en charge des patients à risque de dénutrition a été évaluée par la comparaison des apports énergétiques reçus aux apports théoriques recommandés pour l'âge et le poids (ATR), et sur j'évolutiondes paramètres anthropométriques mesurés à plus de 7 jours d'intervalle : poids, indice de masse corporelle (IMC), plis cutanés, périmètre brachial (PB), périmètre musculaire (PM).Résultats : A l'admission, 35% des enfants avaient un rapport poids/taille <90%, et 17% des adultes avaient un IMC < 20kg/m2 . Un risque moyen ou majeur de dénutrition (score de Reilly >5) a été noté dans 54% des cas. Les apports énergétiques reçus représentaient en moyenne 67 ± 10% des ATR Au cours d'une durée moyenne d'hospitalisation de 12 ± 1 jours, les variations du PB (en moyenne :-0,85 ± 0,05 cm), du PM (en moyenne : -0,58 ± 0,04 cm) et du total des plis cutanés (en moyenne : -1,95 ± 0,14 mm) étaient significatives (p<0,01). Les variations du poids n'étaient pas significatives (en moyenne: - 0,08 ± 0,13 kg).Conclusion : Ces résultats démontrent l'importance du risque nutritionnel et la nécessité d'améliorer la prise en charge nutritionnelle de ces patients . La mise en place d'un comité de liaison alimentation nutrition (CLAN) localpermettrait d'atteindre ces objectifs.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2002_POPOVIC_LACOTE_SYLVIE.pdf (2.47 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01738914 , version 1 (20-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01738914 , version 1

Cite

Sylvie Popovic-Lacôte. Risque nutritionnel au CHU de Fort de France. Sciences du Vivant [q-bio]. 2002. ⟨hal-01738914⟩
34 View
91 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More