Sphincter artificiel après échec d'injection péri-urétrales de Teflon chez la femme : à propos d'un cas et revue de la littérature - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2001

Artificial urinary sphincter after periurethral Polytef paste injections failure in female subjects : a case report and a review of the literature

Sphincter artificiel après échec d'injection péri-urétrales de Teflon chez la femme : à propos d'un cas et revue de la littérature

Abstract

La fréquence de l'incontinence urinaire augmente avec l'âge des femmes et levieillissement de la population donne à ce problème de santé publique toute sa dimension. Restant trop souvent encore un sujet tabou, l'incontinence urinaire entraîne non seulement un handicap physique mais également psychologique et social. Les traitements dans ce domaine ont vu lors de ces quatre dernières décennies d'importantes évolutions. Succédant auxpremières cervicocystopexies, traitement chirurgical lourd et souvent inefficace dans les insuffisances sphinctériennes pures, les injections péri-urétrales de Tétlon® ont été proposées comme une alternative intéressante. Cette technique présente l'avantage d'être réalisée en ambulatoire. Par la suite, d'autres substances que le Téflon ont été utilisés. Les différentes études ont toutefois démontré que plusieurs séances sont souvent nécessaires afin de corrigerl'incontinence urinaire, et que cette technique présente un taux important d'échecs au long cours. Au début des années 80, le sphincter artificiel urinaire est apparu comme un apport considérable dans l'arsenal thérapeutique de l'incontinence urinaire. Depuis son apparition, sapose s'est démocratisée, dans des indications de plus en plus vastes.Nous rapportons le cas d'une patiente ayant bénéficié à plusieurs reprises de cures chirurgicales et d'injections péri-urétrales de Téflon® pour une incontinence urinaire d 'effort. Devant la persistance de cette incontinence, se posait alors le problème du choix thérapeutique et de la conduite à tenir vis à vis Téflon® du déjà injecté, qui pouvait gêner l'abord de l'espace péri-cervical. Nous avons choisi la pose d'un sphincter artificiel par voie sus-pubienne, à distance de l'ablation endoscopique du Téflon.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2001_ROUERS_ANTHONY.pdf (3.82 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01738952 , version 1 (20-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01738952 , version 1

Cite

Anthony Rouers. Sphincter artificiel après échec d'injection péri-urétrales de Teflon chez la femme : à propos d'un cas et revue de la littérature. Sciences du Vivant [q-bio]. 2001. ⟨hal-01738952⟩
34 View
307 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More