La rémunération du travail par des systèmes laitiers biologiques, autonomes et économes - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2016

La rémunération du travail par des systèmes laitiers biologiques, autonomes et économes

Abstract

Autonomous and inputs-saving production systems are known for their environmental virtues through the maximizing of grazing and the economy of inputs, and thus represent an interesting alternative to the intensive dominant model, which is strongly challenged. Such systems have been designed on the experimental INRA- ASTER unit in Mirecourt (Vosges) in a perspective of environmental sustainability: a grassland system (SH) and a mixed crop dairy system (SPCE). This internship aims to assess the economic performances of those two systems in relation to the work aspects. The analysis of the economic data of the facility highlighted the economic efficiency and the wealth-creating potential of both systems. This wealth is shared between investments and remuneration of work. The SPCE shows a clear advantage for investment at the expense of labor remuneration. In terms of work, interviews with each agent and a schedule database showed a significant workload. Though significant, the added value does not enable to remunerate this work up to the level of the autonomous and efficient reference systems. These results support the economic reference frame of autonomous and inputs-saving systems, and bring original elements on the quantification of work.
Les systèmes de production autonomes et économes sont reconnus pour leurs vertus environnementales grâce à la maximisation du pâturage et à l’économie d’intrants, et représentent donc une alternative intéressante au modèle intensif dominant, fortement remis en cause. De tels systèmes ont été conçus sur le dispositif expérimental de l’unité INRAASTER de Mirecourt (Vosges) dans une optique de durabilité environnementale : un système tout à l’herbe (SH) et un système de polyculture élevage (SPCE). Ce stage a pour objectif d’évaluer sur ces deux systèmes les performances économiques en lien avec les aspects travail. L’analyse des données économiques de l’installation a permis de mettre en évidence l’efficacité économique de deux systèmes créateurs de richesse. Cette richesse se partage entre les investissements et la rémunération du travail, avec sur le SPCE un net avantage pour les investissements aux dépens de la rémunération du travail. En termes de travail, des entretiens avec chaque agent et une base de données horaire ont montré une charge de travail mobilisée importante, que la valeur ajoutée certes appréciable ne permet néanmoins pas de rémunérer à la hauteur des systèmes autonomes et économes de référence. Ces résultats confortent le référentiel économique sur des systèmes économes et autonomes, et apportent des éléments originaux sur la quantification du travail.
No file

Dates and versions

hal-01767274 , version 1 (16-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01767274 , version 1

Intranet access

Cite

Clémentine Franck. La rémunération du travail par des systèmes laitiers biologiques, autonomes et économes. Sciences du Vivant [q-bio]. 2016. ⟨hal-01767274⟩
55 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More