Classification biomoléculaire des cancers infiltrants du sein : corrélations radio-histologiques et impact dans l’évaluation de la taille tumorale. Etude rétrospective de 427 patients à l’Institut de Cancérologie de Lorraine opérés d’avril 2012 à octobre 2013 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

Biomolecular classification of invasive breast cancers: radio-histological correlation and impact in the assessment of tumoral size. Retrospective study of 427 patients operated at the Lorraine Institute of Oncology from April 2012 to October 2013

Classification biomoléculaire des cancers infiltrants du sein : corrélations radio-histologiques et impact dans l’évaluation de la taille tumorale. Etude rétrospective de 427 patients à l’Institut de Cancérologie de Lorraine opérés d’avril 2012 à octobre 2013

Abstract

Cette étude a montré qu’il existait une corrélation entre l’aspect en imagerie et la classification biomoléculaire du sein. Un quart des tumeurs TN concernant des femmes à haut risque. Nous avons démontré de manière significative qu’environ 14% des cancers TN étaient de forme circonscrite en échographie et en IRM ce qui peut être un piège pour le radiologue puisque d’aspect rassurant. D’autre part nous avons prouvé, que le signe prédominant mammographique des cancers HER2 était le foyer de microcalcifications (45% dans le groupe luminal B-HER2 et 50% dans le groupe HER2) et qu’en IRM le rehaussement-masse annulaire était associé aux sous-types de mauvais pronostics (TN et luminal B-HER2). Nous n’avons pas mis en évidence d’impact de la connaissance du sous-type moléculaire dans l’estimation en imagerie de la taille tumorale
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2014_BEZAZ_SARAH.pdf (2.13 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01770641 , version 1 (29-04-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01770641 , version 1

Cite

Sarah Bezaz. Classification biomoléculaire des cancers infiltrants du sein : corrélations radio-histologiques et impact dans l’évaluation de la taille tumorale. Etude rétrospective de 427 patients à l’Institut de Cancérologie de Lorraine opérés d’avril 2012 à octobre 2013. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01770641⟩
59 View
1 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More