La TEP-TDM à la 18F-DOPA chez les patients porteurs d'une mutation prédisposant aux paragangliomes et aux phéochromocytomes. Expérience du service de médecine nucléaire du CHU de Nancy - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2014

18F-DOPA PET/CT to evaluate the patients with mutations that predispose to paragangliomas and pheochromocytomas

La TEP-TDM à la 18F-DOPA chez les patients porteurs d'une mutation prédisposant aux paragangliomes et aux phéochromocytomes. Expérience du service de médecine nucléaire du CHU de Nancy

Abstract

Introduction : Le but de l'étude était d'évaluer les résultats des TEP-TDM à la 18F-DOPAréalisées chez des patients porteurs d'une mutation prédisposant aux paragangliomes(PGL) et aux phéochromocytomes (PCC).Méthode : Nous avons étudié rétrospectivement tous les patients porteurs d'unemutation prédisposant aux PGL/PCC et ayant bénéficié d'une TEP-TDM à la 18F-DOPAdans la période du 01/01/2012 au 01/07/2014 dans le service de médecine nucléairedu CHU de Nancy. Nous avons effectué une analyse des données biologiques et cliniques associées à chaque TEP et une analyse quantitative à l'aide du SUVmax des lésions qui captaient la 18F-DOPA.Résultats : 25 patients ont été inclus, porteurs des mutations SDHD (n=7), SDHB(n=10), SDHA (n=1), VHL (n=2), RET (n=4) et NF1 (n=1). 56 % des patients avaient des TEP positives pour la détection des PGL/PCC, mutés SDHD (n=7), SDHB (n=4), VHL(n=2) et NF1 (n=1), 4 formes unifocales (29%), 9 multifocales (64%) et 1 métastatique(7%). 36% des patients porteurs des mutation SDHD (n=3), SDHB (n=1) et VHL (n=1)avaient une Chromogranine A, des normétanéphrines et métanéphrines plasmatiquesnégatives et une TEP positive. 77% des patients asymptomatiques avaient une TEPpositive. Une seule TEP-TDM à la 18F-DOPA était faussement négative, chez une patiente métastatique mutée SDHB. La moyenne ± écart-type du SUVmax des lésions cervicales étaient de 18,2 pour un patient muté SDHB et 11,6 ± 6,8 pour les patients mutés SDHD. Les lésions surrénaliennes avaient un SUVmax élevé de 10,8 ± 10,3 par rapport au métabolisme des surrénales saines 2,2 ± 0,6 pour toutes les mutations, avec une grande variabilité entre les lésions.Conclusion : La TEP-TDM à la 18F-DOPA a permis une bonne détection des formesunifocales et multifocales de PGL/PCC, y compris non sécrétant, dans le cadre d'undépistage, d'une stadification, d'un diagnostic de récidive après traitement ou d'unesurveillance, en particulier chez les patients mutés SDHD ou SDHB, symptomatiques ounon
No file

Dates and versions

hal-01770782 , version 1 (09-04-2024)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01770782 , version 1

Intranet access

Cite

Marine Claudin. La TEP-TDM à la 18F-DOPA chez les patients porteurs d'une mutation prédisposant aux paragangliomes et aux phéochromocytomes. Expérience du service de médecine nucléaire du CHU de Nancy. Sciences du Vivant [q-bio]. 2014. ⟨hal-01770782⟩
76 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More