Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Prise en charge du risque professionnel lié à l’exposition aux agents anticancéreux : enquête régionale dans les établissements de santé de Lorraine

Résumé : Les premières preuves de toxicités dues aux anticancéreux chez les professionnels de santéont été mises en évidence à partir des années 1970. Depuis, de nombreuses organisationsprofessionnelles et gouvernementales ont développé des lignes directrices pour protéger lesprofessionnels de santé de toute exposition aux anticancéreux. Cependant, quarante ans plustard, les risques réels pour le personnel et l’environnement sont toujours mal connus, et lespratiques dans les institutions hospitalières, très variables.L’objectif de notre étude était de faire un état des lieux des pratiques de prise en charge durisque professionnel lié à l’exposition aux agents anticancéreux, dans l’ensemble desétablissements de santé de Lorraine, en collaboration avec le réseau ONCOLOR.Nous avons décidé d’interroger les catégories professionnelles les plus à risque. Pour cela, unquestionnaire a été rédigé, puis soumis en ligne aux pharmaciens responsables d’UCPC, auxcadres des services de soins administrant des chimiothérapies ou des CHIP et aux médecinsdu travail des établissements de santé de Lorraine.La quasi-totalité des pharmaciens, la moitié des médecins du travail, le seul service effectuantdes CHIP en Lorraine, et environ 38% des services de soins ont répondu. Certains points de laprise en charge du risque cytotoxique font l’unanimité, notamment au niveau des pharmacieshospitalières. Cependant, l’enquête a surtout permis de mettre en évidence une hétérogénéitédes pratiques pour une même activité entre les différents établissements lorrains, mais aussiau sein d’une même institution en fonction des activités.Plutôt que de proposer une longue liste d’améliorations, qui resteraient probablement sanssuite, il nous a paru intéressant de proposer aux professionnels de santé impliqués dans lerisque cytotoxique, une méthodologie, simple et rapide, permettant de développer et derechercher par eux-mêmes les améliorations à apporter, en fonction de leurs atouts oucontraintes locales. Parallèlement, le réseau ONCOLOR continue de s’inscrire dansl’amélioration et l’harmonisation de la prise en charge du risque cytotoxique à l’échellerégionale, avec plusieurs projets en cours (procédures harmonisées, module de formation aurisque cytotoxique pour les infirmières ou encore mise à jour du référentiel hygiène).Comme pour tout aspect de la prise en charge du patient sous chimiothérapie, le renforcementdu lien ville-hôpital, pour le risque cytotoxique, apparait nécessaire. Ainsi, il pourrait êtreenvisagé d’effectuer le même type d’étude, mais au niveau libéral.
Document type :
Master thesis
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/BUPHA_T_2015_GIOVANELLI_MORGANE.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01770823
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Thursday, April 19, 2018 - 11:00:00 AM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:43:47 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01770823, version 1

Citation

Morgane Giovanelli. Prise en charge du risque professionnel lié à l’exposition aux agents anticancéreux : enquête régionale dans les établissements de santé de Lorraine. Sciences pharmaceutiques. 2015. ⟨hal-01770823⟩

Share

Metrics

Record views

50