Evaluation de la dynamique forestière et sa variabilité dans les forêts denses humides semi-décidues du Bassin du Congo - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2013

Evaluation of forest dynamics and variability in dense moist semi-deciduous forests of the Congo Basin

Evaluation de la dynamique forestière et sa variabilité dans les forêts denses humides semi-décidues du Bassin du Congo

Abstract

Studying composition and dynamics of forest stand is an essential step in order to practice sustainable management for tropical moist forest. This study aims to understand the effects of different logging intensities on forest stands located in particular geographic areas in the Congo Basin. The following questions are addressed: (1) Does floristic composition of forest stands vary according to climate and geographic conditions? (2) Does logging triggers growth of all tree species, when logging intensity is sufficient? (3) Does logging enable to reduce mortality of helophilious species while increasing their recruitment, as well as increasing the mortality rate of shade tolerant species? (4) Does diversity increase after logging? The data come from the IFO-DANZER permanent device located in north Republic of Congo. Four different areas were analysed, including two areas which undertook logging activities. Every area contains between 28 and 502 tree.ha-1 with a logging activity of 1 to 9 tree.ha-1 (0,7 à 9,1 m2.ha-1). Forest stands located on (grès horizontaux) and (schistes quartzitiques) are less dense and diverse than those located on (formation schisto-calicaro-gréseuse ou alluvionnaire). Logging does not have an impact on species? diversity but increases the presence of heliophilious species. The effect of logging on growth speed is more important when the logging intensity is stronger. This effect is even more visible when the area is dense. Logged parcels tend to have a lower mortality rate and a higher recruitment rate than non-logged parcels.
Etudier la composition et la dynamique d'un peuplement est une étape indispensable pour pouvoir mettre en oeuvre une gestion durable de la forêt tropicale humide. Cette étude a pour but de comprendre l'effet de l'exploitation forestière à différentes intensités sur des peuplements situés dans des zones à conditions environnementales particulières dans le bassin du Congo. Elle vise à répondre aux questions suivantes : (1) La composition floristique des peuplements diffère-t-elle selon des variables de station ? (2) L'exploitation entraine-t-elle une augmentation de la croissance de toutes les espèces d'arbre, lorsque son intensité est suffisante ? (3) L'exploitation entraine-t-elle une diminution de la mortalité des espèces héliophiles mais une augmentation de leur recrutement ainsi qu'une augmentation du taux de mortalité des espèces tolérantes à l'ombre ? (4) La diversité augmente-t-elle après l'exploitation ? Les données proviennent du dispositif permanent de la concession IFO-DANZER située au nord de la République du Congo. Quatre zones différentes ont été analysées dont deux zones qui ont subi une exploitation. Chaque zone compte entre 28 et 502 arbres.ha-1 et l'exploitation a porté sur 1 à 9 tiges.ha- 1 (soit 0,7 à 9,1 m2.ha-1). Les peuplements situés sur grès horizontaux et sur schistes quartzitiques sont moins denses et moins divers que ceux situés sur une formation schisto-calcairo-gréseuse ou alluvionnaire. L'exploitation n'entraine pas de changement dans la diversité mais favorise l'apparition d'espèces héliophiles. L'effet de l'exploitation sur la vitesse de croissance est plus important lorsque l'intensité d'exploitation a été plus forte. Cet effet est d'autant plus visible lorsque la zone est dense. Les parcelles exploitées ont tendance à afficher un taux de mortalité plus faible et un taux de recrutement plus élevé que les parcelles non exploitées.
No file

Dates and versions

hal-01778794 , version 1 (26-04-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01778794 , version 1

Intranet access

Cite

Amélie Bernard. Evaluation de la dynamique forestière et sa variabilité dans les forêts denses humides semi-décidues du Bassin du Congo. Sciences de l'environnement. 2013. ⟨hal-01778794⟩
37 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More